Auteur Sujet: De l'Opportunity fire  (Lu 2377 fois)

Hors ligne Phil HIP

  • 10-3
  • *
  • Messages: 939
  • +9/-0
Re : De l'Opportunity fire
« Réponse #15 le: 08 avril 2013, 19:04 »
Apres relecture à temps perdu de l'article traitant de l'Opportunity Fire sur côte 1664, nous avons décidé de mettre cette technique, que nous utilisons a vrai dire jusqu'ici peu souvent, en pratique sur le (trés bon) scénario Commando Schenke.

Je ne me souviens plus du gars qui a écrit cet article... mais il devait être bien jeune à l'époque. :-D

Depuis, ASL a un peu évolué dans sa manière de jouer : c'est effectivement un combiné Assault + Encerclement + Failure to Rout qui marche le mieux. Et ma tactique favorite face à un gars Concealed dans un Bois/Building est la suivante :

- commencer par déplacer un HS "insignifian"t => si insignifiant, le défenseur ne tire pas !!
- faites-lui Bypasser l'obstacle occupé par le Concealed => là, ce HS devient "tentant"
mais si le défenseur tire sans le tuer, il se retrouve Freezed par le Broken qui atterrit dans son Hex => il y a donc dilemme
- et si le Défenseur ne tire pas, voilà le HS sur ses arrières => il est devenu "emmerdant"
"C'était impossible... L'idiot ne le savait pas... Il l'a fait !"
ASLement vôtre

Hors ligne IronMax

  • 8-0
  • *
  • Messages: 83
  • +1/-0
  • для родины !
Re : De l'Opportunity fire
« Réponse #16 le: 08 avril 2013, 19:06 »
Citer
Quoi qu'il en soit, ça met une sacrée pression sur le défenseur (quand bien même le DR reste alléatoire).

Oui, et c'est bien là de mon point de vue la principale force de l'Opportunity Fire : faire douter le défenseur et le placer dans des situations de sacrifice, d'unité ou de terrain, car il devra probablement concéder l'un au profit de l'autre face a cette situation.
«La victoire revient à celui qui tient le dernier quart d'heure.»
[Carl Von Clausewitz] - De La Guerre

En ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 788
  • +7/-0
Re : De l'Opportunity fire
« Réponse #17 le: 08 avril 2013, 19:22 »
L'intérêt de l'opportunity dépend grandement des OB en place. Je m'explique:
Dans le cadre d'une campagne ou d'un gros scénario, les joueurs ont le temps et les moyens de consacrer une partie de leurs ressources à l'opportunity. Dans RB par ex, un kill stack leader+3sq+3hmg fait réfléchir le défenseur...

Sur des scenar très courts, l'opportunity est moins pertinent.

Dans tous les cas il l'est des lors que celui qui l'utilise possède une puissance de feu écrasante (us vs jap par exemple), car le défenseur cherchera tjrs à compenser par du concealment.

L'opportunity est une option très réaliste car dans la vrai vie (où de vrais hommes meurent..) on ne fait pas un pas sans appui..  Ceux qui l'on oublié l'on chèrement payé (sauf à bénéficier de l'effet de surprise, ce qui ne dire jamais très longtemps...)

Il est vrai que d'un point de vue purement technique la meilleure combinaison est mouvement + failure to rout. Ce n'est pas la plus réaliste... On entre alors dans la partie jeu d'asl et on sort de la partie simulation!
Dura lex, sed lex