Forum FFL-ASL
ASL pour les nuls … et les autres !

Les unités de barrage

Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 020
    • +13/-0
Je suis en train de lire le très instructif Barbarossa de Jean Lopez / Lasha otkhmezuri .
Ils y parlent des 'unités de barrage', unités levées par les Russes à partir d'août dans chaque unité combattante, qui se plaçait juste derrière le front avec pour ordre d'empêcher les retraites / déroutes au besoin en tirant sur les récalcitrants. Eremenko avait même demandé (sans succés) que ces détachements soient dotés d'artillerie pour pouvoir bombarder les troupes à 'motiver'!
Je pensais ces cas anecdotiques mais ce n'est pas ce que dit le livre avec un emploi large et intensif en 1941.

D'ou ma question, comment peut on simuler cela à ASL ?
Je pensais à des petits groupes de 527 avec commissaires qui donneraient +1 aux troupes russes (certaines troupes combattaient plus par peur de leur propre camp que des Allemands) en vue mais empêcheraient les troupes en déroutes de se rapprocher d'elles sous peine de Failure to rout.

Qu'en pensez vous ?

Lionel
En cours quelques PBEM
PT CG INOR
VASL Top League


Hors ligne pnaud

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 952
    • +30/-0
TB suggestion Lionel à la nuance près qu'en 1941 même les unités du NKVD disposent de peu de PM.
Il faut que je relise le Lopez mais cette mission est du strict ressort du NKVD jusqu'en juillet 1942 et au fameux ordre n° 227 "Plus un pas en arrière" qui voit l'Armée Rouge lever ses propres détachements, dissous en octobre 1944. D'ailleurs, en théorie, chaque régiment du NKVD dispose d'une batterie voire d'un bataillon d'artillerie. (Source Sharp C., Soviet order of Battle WWII, Volume VII, LA Bible - c'est une image... - sur le sujet.)
Reste à trouver une situation où mettre en scène ces braves gens... tu viens de me donner une idée, merci  8)


Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 020
    • +13/-0
TB suggestion Lionel à la nuance près qu'en 1941 même les unités du NKVD disposent de peu de PM.
Il faut que je relise le Lopez mais cette mission est du strict ressort du NKVD jusqu'en juillet 1942 et au fameux ordre n° 227 "Plus un pas en arrière" qui voit l'Armée Rouge lever ses propres détachements, dissous en octobre 1944. D'ailleurs, en théorie, chaque régiment du NKVD dispose d'une batterie voire d'un bataillon d'artillerie. (Source Sharp C., Soviet order of Battle WWII, Volume VII, LA Bible - c'est une image... - sur le sujet.)
Reste à trouver une situation où mettre en scène ces braves gens... tu viens de me donner une idée, merci  8)

Merci Philippe

Dans le livre il est dit que ces unités existent aussi en dehors de la NKVD, constitués d'éléments fiables du regiment / de la division.

C'est donc plus répandu que je pensais au moins en 1941.

Toujours dans le bouquin il y a des tas de détails montrant la barbarie des deux camps, ce que tout le monde sait j'espère , mais à un niveau que je ne soupçonnais même pas. Par exemple, le prisonniers rendus par la Finlande en 40 ont pratiquement tous été fusillés / envoyés au goulag de peur qu'ils ne soient des agents infiltrés.

Lionel
En cours quelques PBEM
PT CG INOR
VASL Top League


Hors ligne pnaud

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 952
    • +30/-0

Toujours dans le bouquin il y a des tas de détails montrant la barbarie des deux camps, ce que tout le monde sait j'espère , mais à un niveau que je ne soupçonnais même pas. Par exemple, le prisonniers rendus par la Finlande en 40 ont pratiquement tous été fusillés / envoyés au goulag de peur qu'ils ne soient des agents infiltrés.

On est jamais trop prudent, "la mort règle tous les pb, plus d'homme, plus de pb" Staline - enfin selon Call of Duty 2.  8)
Le Lopez sur Barbarossa est LA référence à ce jour sur le sujet et je doute qu'il soit dépassé avant longtemps.
je vais effectivement me replonger sur ces "unités de barrage" - au passage, tu peux m'indiquer les pages, le bouquin est un peu épais.
Philippe, fonctionnaire...


Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 020
    • +13/-0
On est jamais trop prudent, "la mort règle tous les pb, plus d'homme, plus de pb" Staline - enfin selon Call of Duty 2.  8)
Le Lopez sur Barbarossa est LA référence à ce jour sur le sujet et je doute qu'il soit dépassé avant longtemps.
je vais effectivement me replonger sur ces "unités de barrage" - au passage, tu peux m'indiquer les pages, le bouquin est un peu épais.
Philippe, fonctionnaire...

Je te dis cela ce soir.

Lionel
En cours quelques PBEM
PT CG INOR
VASL Top League


Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 2 020
    • +13/-0
On est jamais trop prudent, "la mort règle tous les pb, plus d'homme, plus de pb" Staline - enfin selon Call of Duty 2.  8)
Le Lopez sur Barbarossa est LA référence à ce jour sur le sujet et je doute qu'il soit dépassé avant longtemps.
je vais effectivement me replonger sur ces "unités de barrage" - au passage, tu peux m'indiquer les pages, le bouquin est un peu épais.
Philippe, fonctionnaire...

C'est autour de la page 554.

Lionel
En cours quelques PBEM
PT CG INOR
VASL Top League



Hors ligne mont santo

  • 10-2
  • *
    • Messages: 637
    • +4/-0
Craig dans son livre des années 60, "ennemy at gates" qui était allé en URSS faire des interview en parle longuement , il parle même de pyramide de corps.
Mais c'est loin du front, bien en arrière que ces commandos étaient placés,  bien triste ils ont dû tuer des hommes perdus , des gars qui ont dû fuir un allemand qui les poursuivait le front brisé...
En dernier ressort ces troupes de barrage recevaient les pointes allemandes en pleine face et devaient elles même plier bagage.
Ce que Craig exprime c'est que certes c'était terrible, injuste et non nécessaire mais que l'on était loin des crimes allemands, bien loin.
De plus en prenant exemple d'une division de la 62e armée aux  portes de Stalingrad, nom et aussi sujet du livre, il décrit une véritable décimation dans une unité qui avait commencé à paniquer .
Là encore , il en reconnaît l'horreur mais aussi la nécessité.
Je précise que c'est quand même un auteur américain.