Forum FFL-ASL
ASL pour les nuls … et les autres !

Ouverture de boite, Into the Rubble

Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 3 187
    • +57/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Alléché par les photos des cartes de Into the Rubble, j'ai fait chauffer la carte bleue et commandé Into the Rubble dans la foulée de Operation Merkur.  Voici donc une rapide ouverture de boîte (avec les photos de Pitman, parceque je n'ai pas d'appareil sous la main).



À première vue un beau produit, bien épais qui peine à tenir dans son enveloppe.  Dès l'ouverture, on est émerveillé par le nombre de cartes et d'overlays, puisque ce pack contient deux cartes géomorphiques au format SK et une planche et deux overlays de taille respectable.  Huit scénarios et deux pages de règles viennent compléter le tout.

La qualité visuelle de l'ensemble est assez plaisante, graphiquement les cartes et overlays viennent agréablement compléter le matériel officiel existant avec un graphisme très proche des cartes les plus récentes malgré une très légère différence de couleur.  Les cartes à proprement parler représentent des noeuds ferrés avec des bâtiments industriels (usines et gares).  Un des overlays représente une bonne grosse usine (21 hexes!) et l'autre, de taille comparable à l'overlay 1 une portion de ville déjà sacrément saccagée (le pack ne s'appelle pas Into the Rubble pour rien).

Quant aux scénarios, ils ont évidemment pour cadre des combats urbains.  La plupart est de taille importante, aucun ne descendant au dessous de 15 squads par camp, certains montant au dessus de 20 ou 30.

Au niveau du matériel c'est l'inflation également, 6 des 8 scénarios contenant des lance flammes et hormis un scénario, ils contiennent tous des jouets assez gros bills (DC, air support, mines et quasi tous les scénarios contiennent des HMG).  Ils utilisent tous soit les nouvelles cartes, soit les overlays sur des cartes officielles.  Un scénario utilise des pions de RBF4.

J'ai quelques petits reproches : les 70 (!) overlays d'un hex de rubble auraient pu être  plus variés sur le modèle des overlays classiques, en versions de un à cinq hexes.  Finalement, je doute un peu de leur utilité hormis pour quelques scénarios style Acts of Defiance (A68) où du rubble est placé dès le début du scénario.

Également, les localisations des scénarios sont variées (Chine, guerre d'Espagne, Aix-la-Chapelle, Hongrois vs Roumains), mais les situations se ressemblent un peu toutes à mon sens.                                         

Bref, j'aime: la qualité des cartes, les overlays venant compléter des cartes trop connues.  La mise en page des scénarios, très agréable.

J'aime pas : le gros billisme des scénarios et leur uniformité.  Le fait que rien ne soit prévu pour le stockage du produit une fois fini (style chemise du dernier Action Pack).

Au final, un beau produit, pas indispensable mais sympa, qui ne demande qu'à servir de base pour de nouveaux scénarios sur les cartes fournies.

Voilou, si ça vous intéresse je détaillerai les scénars ce soir ou demain.
« Modifié: 29 Janvier 2008, 15:14 par benj »
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »


Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 761
    • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
J'ai quelques petits reproches : les 70 (!) overlays d'un hex de rubble auraient pu être  plus variés sur le modèle des overlays classiques, en versions de un à cinq hexes.  Finalement, je doute un peu de leur utilité hormis pour quelques scénarios style Acts of Defiance (A68) où du rubble est placé dès le début du scénario.

Pitman parle de "debris overlays". S'agit-il de rubble (qui remplaceraient les pions rubble, pas vraiment utiles) ou de debris (type de terrain n'existant que dans Red Barricades, les overlays permettant d'intégrer cette règle à de nouveaux scénarios)?


Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 3 187
    • +57/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Tu as raison, ça ressemble plus à du debris qu'à du rubble, mais j'intuite qu'on peut également les utiliser pour représenter du rubble tout simple.  En revanche, le fond vert de ces overlays les rendent inutilisables sur la carte de RB.
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »


Hors ligne IKerensky

  • 10-0
  • *
    • Messages: 477
    • +4/-0
Des débris ou des rubbles sur fond vert c'est pas super heureux comme choix... pour les cartes urbaines...
J'aime pas les SS.

Been there, said that, YOU use the search engine.

Lt. Col. Ivan "GREYWOLF" Kerensky


Hors ligne Arno

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 282
    • +9/-0
Ce sont des débris. Et le fond vert correspond au fond des cartes de ITR. Donc c'est tout à fait normal que le fond soit vert et qu'on le voit :)
En cours :
nada


Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 3 187
    • +57/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Une petite revue des scénarios, donc :

ITR-1: Debacle at Sung Kiang - 18 squads japonais lourdement armés ont 6,5 tours pour contrôler 11 buildings face à 16 squads chinois.  Les japonais sont assistés par des automitrailleuses pourries, les chinois en ayant aussi.

ITR-2 : Factory in Flix - 24 squads green républicains espagnols (représentés par des green allied minor) doivent contrôler deux bâtiments défendus par 12 squads d'élite nationalistes (représentés par des italiens).  Des conscrits (Italiens aussi) viennent préter main forte aux nationalistes.  Un scénario moins gros bill que les autres.

ITR-3 : Tough as Nails - 32 squads allemands d'élite et 1ère ligne excellemment encadrés (11 leaders) doivent contrôler là encore deux buildings face à un mix de troupes russes (28 squads et 5 leaders).  Il y a du 10-2 de chaque côté, du stuka, du MOL-P, des mines AT et AP et 8 chars allemands, dont un T-34 et un Pz KV-8 lance flammes capturés.  C'est le plus gros scénar du lot et c'est du Stalingrad.  L'action se passe si j'ai bien compris au même endroit que VOTG.

ITR-4 : Clash at Ponyri - un autre front de l'est, durant Citadelle.  Les allemands doivent encore contrôler des buildings et cette fois, ils sont 23 squads appuyés par du lance flamme, 11 chars face à 22,5 squads russes bien retranchés et soutenus par une artillerie très correcte, un T-34 enterré HIP, des stuarts lend-lease et des chasseurs de chars.

ITR-5 : Fire Teams - on quitte le front de l'Est pour Aix-la-Chappelle.  22 squads américains (6-6-6 et 6-6-7) doivent contrôler du building face à un mix très hétérogène de 16 squads allemands.  Les défenseurs étant bien équipés, l'américain vient avec son matériel : 4 HMG, 4 MMG, du FT, de la DC de l'OBA et sans oublier monsieur 10-2.

ITR-6 : The Ceramic Factory - retour au front de l'est, cette fois ci ce ne sont pas moins de 35 squads russes armés jusqu'au bout des dents qui agressent 20 vilains SS (il faudra je crois les squads de ABTF pour jouer ce scénario).  Comme d'habitude, plein de jouets gros bill, dont 4 ISU-152 et 4 IS-2 pour les russes, très bien encadré pour du russe (9 leaders dont du 10-2).  Ce scénar me semble à première vue un peu pro russe, d'autant plus que les SS peuvent souffrir  d'amunition shortage.  Il y a du sewer movement pour l'allemand des fortifications et un peu de HIP.

ITR-7 : Rebounded Spirit - du Hongrois contre Roumain, avec 24 squads roumains attaquant 13 hongrois.  Les hongrois doivent défendre un building, mais les hongrois sont fanatiques dans ou à côté du building de victoire.  Les hongrois peuvent utiliser le sewer mouvement et fortifier des locations, le Hand-to-Hand est applicable pour les deux camps.  Un scénar un peu moins garni en termes de matériel

ITR-8 : Beyond the Slaughterhouse - pour ce dernier scénario, 20,5 squads russes appuyés par un char lance flammes et quatre autres chars sympas doivent pour changer contrôler des buildings, défendus par 14 squads allemands.  L'intérêt de ce scénario est que le défenseur doit choisir parmi des groupes d'unités disponibles.  Un Flak 18 de 88mm ou trois PSK HIP ... dilemne !!!  Les russes disposent d'un commissaire et le Hand-to-Hand est disponible.

Bref comme on le voit beaucoup de situations qui se ressemblent mais qui raviront sans aucun doute les amateurs de combats urbains tendance heavy-metal.
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »