Forum FFL-ASL
ASL pour les nuls … et les autres !

AP41 The meat grinder

Hors ligne Reeman

  • ASL's troubadour
  • 10-3
  • *
    • Messages: 771
    • +15/-0
  • Royal Navy attitude
En étudiant les CV de The meat grinder j’ai fais les deux constats suivants :

1) Avec seulement 10 squads contre 8 et 6 blindés contre 5 (auquel il faut rajouter le Gun AA et le Truck), les Allemands n’ont pas la supériorité quantitative que l’on observe habituellement chez l’Attaquant (et qualitativement non plus : les 2 KV2 compensent bien l’infériorité des T70).
Partant de ce constat, j’ai fais le calcul suivant : en imaginant un rapport des pertes sensiblement égal pour chaque camp, je pouvais, sur les 13 bâtiments sous mon contrôle en début de partie, en concéder 5 à mon adversaire.
Je décidais de jouer à fond de ce petit « matelas » de points…

2) Avec seulement 8 squads pour protéger les 8 bâtiments que je tenais absolument à conserver et compte tenu de la dispersion importante dans l’espace de ces bâtiments, j’ai pensé que je ne pouvais m’éparpiller et risquer ainsi de me retrouver localement à me battre à 1 contre 5.

Du coup, j’ai tenté un « coup » qui n’est en général pas à faire à ASL mais qui pouvait fonctionner dans le cadre des spécificités de ce scénario : je plaçais toutes mes forces regroupées à l’avant et au centre, sur les bâtiments N5-O5 et Q5 de la carte 59 avec mes KV2 au pied des bâtiments, couvrant la rue, mon Gun AA couvrant a la fois cette même rue ainsi que le « charodrôme » sur mon flanc gauche (côté sud) et mon Truck en O3 (derrière un mur, légèrement en retrait en soutiens de mon flans droit (côté nord).
Ce positionnement « extrême » donnait 2 cas de figures possibles :
-   Soit l’allemand m’attaquait de front dans un combat d’attrition très risqué (1 contre 1 !)
-   Soit il me contournait par les ailes en essayant de me prendre de vitesse.

Mon adversaire opta logiquement pour le second cas. Mon but était alors de le contraindre au combat au moment où son infanterie serait dans une zone avec peu de couverts.

Côté nord (mon flanc droit), les Allemands lancèrent 1/3 de leur infanterie, avec leur 9-2 et sans soutiens de chars. Mon Truck  réussi a démoraliser le leader qui ne s’en est jamais remis et l’un de mes KV2 se chargea du reste et de compliquer les déroutes, faisant échec à toute l’attaque sur ce flanc, prisonniers à la clef. Un HS s’échappera bien pour aller dans le grand bâtiment du nord de la carte 49 mais il en sera chassé.

Côté sud (mon flanc gauche), l’ennemi déboula avec 6 squads et ses trois Panzers. 2 d’entre eux se firent détruire par mon Gun AA. Je plaçais mes T70 en renfort face à l’infanterie adverse tandis que j’amorçais un repli général.

Mon adversaire fit alors le choix de faire revenir 4 squads vers les positions initialement occupées par les Soviets (choix qui sera longuement débattu par les historiens après la guerre…  :-D) tandis que deux squads continuèrent sur ma gauche. Ce retour au centre sera récompensé par l’élimination d’un KV (7PVC) mais pour le gain d’un seul bâtiment tandis que les deux squads lancés sur la gauche en prendront deux avant d’être bloqués.

Au final, les Allemands n’ont pris que trois bâtiments parce qu’ils ont perdu la moitié de leur infanterie alors que les Russes n’ont perdu qu’1 HS (plus les servants du Gun AA et le commissaire). Cela s’est fait pour le Russe au pris de tous ses chars et de son Truck (a l’exception d’un KV2 immobilisé), pertes importantes mais finalement, préservant l’essentiel.
Cette partie, passionnante, n’a pas été avare (comme toute bonne partie d’ASL qui se respecte) en évènements « hollywoodiens ». Je citerai juste pour exemple mon commissaire qui, devenu tout seul Berzerk, s’est mis à poursuivre à 3 reprises un Panzer qui s’est retrouvé être à chaque fois la cible la plus proche ! Cela s’est terminé par l’élimination du fou furieux mais également par l’enrayement du canon du char  et de sa CMG !!  :-D

Pour conclure, je dirais que « The meat grinder » est un scénar réussi dans le sens où il laisse énormément d’initiatives à chaque camp, ce qui est loin d’être toujours le cas côté défenseur. De quoi prendre beaucoup de plaisir, donc, même si cela est bien sûr inhérent à la valeur de l’adversaire. Sur ce point, Lionel s’est révélé un partenaire extra (qui en authentique gentleman ne s’est jamais démonté malgré quelques DR cauchemardesques que je ne souhaite à personne !) ! :popov:



"J'ai fait mes plans avec les rêves de mes soldats endormis."
                                                              Napoléon Bonaparte


Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 921
    • +13/-0

Cette partie, passionnante, n’a pas été avare (comme toute bonne partie d’ASL qui se respecte) en évènements « hollywoodiens ». Je citerai juste pour exemple mon commissaire qui, devenu tout seul Berzerk, s’est mis à poursuivre à 3 reprises un Panzer qui s’est retrouvé être à chaque fois la cible la plus proche ! Cela s’est terminé par l’élimination du fou furieux mais également par l’enrayement du canon du char  et de sa CMG !!  :-D


C'est vrai que ce Commmissaire fanatique a gagné une  place d'honneur au paradis communiste ! :)
Quel Pitbul !


Lionel
En cours PBEM :
PT CG INOR
orga tournoi du forum 2019
Vasl european league