Forum FFL-ASL
ASL pour les nuls … et les autres !

Nimes 2006

Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 761
    • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
Vendredi soir - calculs préliminaires.

Eric et moi arrivons à Nimes vers 19 heures. Petit à petit les autres joueurs arrivent à l'hotel, les espagnols d'abord, puis les Parisiens.
Direction le restaurant.
Je commence à évaluer mes chances. Je pensais avoir un AREA pas trop pourri et me retrouver dans la première partie du classement servant à faire les appariements du premier match.Cela me permettrait de débuter le week-end par un joueur relativement débutant et augmenter mes chances de commencer par une victoire.
Mais vu le niveau, je pense être plutôt au début de la seconde partie du classement et je vais donc probablement servir de chair à canon à l'un des meilleur joueurs présents.
On verra, on fera ce qu'on peut.


Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 761
    • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
Samedi Matin - FrF8 Second Thoughts.

J'avais raison. Mon premier adversaire est Philippe Briaux.
Nous choisissons tous les deux FrF8. Je veux les allemands, Philippe me les laisse.

J'ai un plan de bataille simple. Faire courir mon 9-2 avec 3 squads derrière la voie ferrée, monter sur le talus, traverser la rivière à la nage et prendre la maison qui est à  coté. Pendant que le reste bloquera la sortie des chars et mettra la pression sur ses unités à ELR 0, eux s'installeront dans cette maison et la tiendront pendant 6 tours.

Philippe a un plan encore plus simple, celui qu'il préfère: tuer tout le monde. Il m'explique qu'il va aussi me recapturer le M8 possédé par les allemands au début pour s'en servir comme un AFV US sortant et comptant dans les CdV.

Heureusement, j'ai croisé Philippe plusieurs fois dans des tournois, même si je ne l'ai jamais affronté et je lui explique que sa pression psychologique ne m'impressionne pas.

Comme, visiblement, je ne l'impressionne pas non plus, la partie est détendue.
On s'amuse beaucoup.

Son plan marche mieux que le mien. Je prend effectivement la maison convoitée, mais au tour 4, quand ses renforts arrivent.
Ses chars font des tirs execptionnels. Pour les tirs au canon, sa moyenne est de 12, il en casse deux en plaçant des acquistions en Area sur mes unités camouflées. Mais ses MG font une moyenne de 2. Comme un sherman est bien équipé de ce coté là, cela fait assez mal.

Nous n'arrivons pas à terminer dans les temps, mais au tour 5 je n'ai plus qu'un squad dans la maison, et toutes ses unités en renfort vont me tomber dessus, je lui accorde la victoire.

J'ai perdu, mais je me suis bien amusé. Au moins, je sais que je suis hors course pour le podium, je vais enchainer les parties et en profiter.





Hors ligne Arno

  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 283
    • +9/-0
 :-D

ps: si ca pollue ton récit, je supprime. Mais tu racontes franchement bien.
En cours :
nada


Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 761
    • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
Samedi Après-midi : OB7 Where's the Beef?

Je joue contre Luc Loubat. Il vient de découvrir ASL, deux parties de SK contre Manu et participation à ce tournoi.
Ce qui me fait plaisir, c'est qu'il est motivé, nous choisissons tous les deux ce scénario et il me demande le camp russe pour pouvoir manier les 7 chars. Je le lui laisse.

La partie est agréable, Luc est un attaquant impulsif, son 9-1 traverse une route marquée d'un résiduel de 2 FP, adjacente à un de mes squads, certes marqué d'un first fire, mais qui profite de son moral de 8 pour risquer le FPF.

Ce qui doit arriver arrive, le chef s'en prend plein la g... et se retrouve blessé. Comme son autre chef est cassé au tour 1, je lui conseille de les laisser à l'arrière pour rallier ses troupes.
Luc se débrouille bien avec ses chars, il ne les risque pas trop, ils restent en support de l'infanterie et posent des acquisitions sur mes buildings.

Je garde une bonne discipline de tir, garde mes concealments, skulke, et Luc s'échine à essayer de casser la noix en Prep fire. Voyant qu'il n'y arrive pas, il envoie l'infanterie qui charge à découvert et se fait couper en deux par les MG.

Au tour 5, lorsque les Panthers arrivent, la partie est perdue pour le russe, seul un squad et un char ont atteint la carte 46, personne n'est entré dans le périmètre de victoire. Il a perdu un ou deux chars et beaucoup d'infanterie, alors que je n'ai perdu qu'un squad.

Comme nous avons encore du temps, je lui propose de mener le scénario au bout afin de lui montrer le plus possible de mécanismes de jeu.

Comme il ne prendra pas le village, ses troupes font ce que ferait tout soldat à leur place, elles retraitent. Les chars font des marches arrières interminables, les russes consciencieux démontent les mortiers pour les emporter plutôt que des les abandonner à l'ennemi et je le pourchasse jusqu'au bord de sa carte d'entrée. C'est une expérience nouvelle pour moi, je n'ai jamais vu un scénario se finir ainsi, d'habitude on s'arrête avant.

Je me suis encore bien amusé. Luc me dit que le jeu lui plait et me demande quelques conseils tactiques pour assaillir un adversaire camouflé qui skulke sans arret.
Je lui dit bien evidemment que c'est impossible et qu'il vaut mieux qu'il laisse tomber tout de suite, parce que si on se met à expliquer nos petits secrets aux newbie, c'est pas demain qu'on gagnera un tournoi, non mais des fois, pour qui il se prend? ( ;-))

Non, c'est pas vrai, j'aime bien jouer au professeur d'ASL, cela me permet d'avoir l'air d'un joueur brillant, alors je lui dit (avec un accent à la Benoit Poolvoerde):" Ecoute petit, ASL est un jeu qui se joue par phase, ce qui est important c'est de maitriser les DRM . Si tu maitrises  les DRM, tu as une chance de maitriser la partie..." :-D

Bref, j'y vais de mon conseil à deux balles et je vais me chercher une bière et fumer une clope.

1-1

Le soir, je me joint au groupe des parisiens qui veulent se coucher tôt.
On va à la pizzeria/couscousserie qui se trouve en face de l'hotel après un dash réussi sur la voie rapide.
On boit quelques bières, on se fait mal voir par la serveuse à  cause de Bruno (et peut-etre de nos T-shirts étranges avec des soldats allemands portant un panzerschreck). Phil HIP boit une biere de jeune avec un plat de pâtes gargantuesque. Bruno n'arrête pas de parler d'un gros naze qui à perdu face à Yvan cet après-midi et qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Philippe Briaux fait un calcul savant pour que la note soit réglée en fonction de ce que chacun à mangé. Phil HIP à une note salée à cause de la bière de jeune et de l'énorme plat de pâtes et la serveuse qui ne nous aimait pas s'en tire avec 3 euros de pourboire car personne n'à la monnaie pour payer qui 12,80 €, qui 19,60€. Bref, le sketche de Muriel Robin.

Re dash au dessus de la voie rapide, couché à 23 heures , réveil à 7h30 en pleine forme, errance dans les couloirs du Formule 1 à la recherche de toilettes inoccupées et à 8h30, on se retrouve à la salle.
« Modifié: 20 Avril 2006, 21:29 par Disrupt Michael »


Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 1 761
    • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
Dimanche matin, SP126 Malignant mahrattas.

Je joue contre Jean Pierre Pouget. Nous tombons d'accord pour Malignant Mahrattas. Il l'a déjà joué deux fois, une fois avec chaque camp, et moi une fois avec les japonais. Pas de préférence de chaque coté, on tire au dé, j'ai les japonais.

Sa défense est prévisible (je veux dire par là que j'aurais fait à peu près la même chose), il laisse peu de troupes près du Roadblock et la majeure partie de ses troupes est en position de repli vers la colline et la route.
Seule une pile de deux pions dont un ?, près du stream avec une vue sur la route forestière, mais pas vraiment sur mon chemin d'attaque probable me laisse perplexe. Je me dis que c'est probablement un dummy posé là pour donner l'illusion d'occuper l'espace. Je fais mes comptes de pions ?, c'est le seul dummy possible, les autres sont donc réels.

Mon attaque est aussi prévisible, j'envoie le leader 9-1 avec une DC et 3 squads 347 s'occuper du roadblock. Le reste fonce vers la route sur les talons des indiens qui se replient.

Mon premier tour se passe assez bien, bien que je rate mon clearance DR (qui était de 7). Je découvre un dummy face à mes troupes, ce qui signifie que celui près du stream n'en est pas un. A quoi peut-il bien servir?
Je pense avoir trouvé, Jean Pierre pense sans doute le révéler en fin de partie en me disant qu'il a une LOS sur la route. Mais les conditions de victoire précisent que le MMC avec une telle LOS doit aussi avoir une SW. Donc si c'est cela, il ne sert à rien.
Comme Jean Pierre est un adversaire sympa, je lui rappelle les CDV, et je me rends compte que j'ai deviné juste. Il lui faudra trouver une utilité à ce HS resté en arrière.

Le tour deux est un peu pourri pour moi, son sniper abat mon 9-1 et mes squads se retrouvent Pin ce qui retarde mon clearance. Le HS dont je parle plus haut vient taquiner mes déménageurs. Bref, je vais surement me débarasser du Roadblock avant la fin, mais les 3 squads qui s'en chargent ne participeront pas à l'assaut final.
Mon squad 448 avec FT fait un 12 à un MC et est réduit à un HS broken avant d'avoir pu tirer.

Mais pour la suite les choses s'arrangent, les dés me favorisent (je tire pas mal de 3, sa SAN est de 4).
Mes renforts ont fait le tour de la colline et encerclent ses dernières troupes retranchées dans les maisons du fond.

Dernier tour c'est la charge finale, l'un des squads déménageur qui a récupéré le DC abandonnée par le 9-1, coure en CX et balance sa DC (thrown) sur un squad anglais qui me gène dans ma progression. Celui-ci n'a guère d'autre choix que de tirer dessus pour éviter de se prendre du 30FP à +4 (les maisons sont de huttes, pas trop solides). Il fait un DR pourri, la charge pête: DR 2, tout le monde meurt, indiens et japonais. Mais la voie est libre. A la fin de ma MPh ses deux derniers squads sont entourés de japonais, je tire avec tout ce que je peux en AFPH et tout le monde casse, je n'aurais pas besoin de les abattre en CC.

Belle partie, adversaire très agréable.
2-1

Sandwich, puis dernière ronde.


Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
    • Messages: 6 341
    • +45/-0
Dernier tour c'est la charge finale, l'un des squads déménageur qui a récupéré le DC abandonnée par le 9-1, coure en CX et balance sa DC (thrown) sur un squad anglais qui me gène dans ma progression. Celui-ci n'a guère d'autre choix que de tirer dessus pour éviter de se prendre du 30FP à +4 (les maisons sont de huttes, pas trop solides). Il fait un DR pourri, la charge pête: DR 2, tout le monde meurt, indiens et japonais. Mais la voie est libre. A la fin de ma MPh ses deux derniers squads sont entourés de japonais, je tire avec tout ce que je peux en AFPH et tout le monde casse, je n'aurais pas besoin de les abattre en CC.


Ce que j'adore chez le jap, c sa délicatesse!  :-D
Ca finit souvent de cette manière

Guillaume
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CGHatten
Playtest FT
CI4 In the Nick of Time
FrF28 Luftkommando Hedderich
SP199 Para-Trap