Auteur Sujet: Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe  (Lu 2485 fois)

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 831
  • +13/-1
Nicolas (Vilshofen) et moi commençons la campagne I de Festung Budapest sur VASL. Il y a bien longtemps que je n’ai pas joué une campagne et c’est avec beaucoup de plaisir que je m’y remets.
Cette campagne a déjà fait l’objet de très bons AARs par le passé sur ce forum aussi je ne vais pas m’étendre sur les règles, avantages et faiblesses des deux camps. Je pense plutôt me concentrer sur le jeu proprement dit.

Scénario initial. 19 janvier 1915.

Achats :

J’ai dépensé les 10 CGPP alloués au départ de la manière suivante
  • 1 x IR4 SMG Coy
  • 1 preregistered hex pour l’OBA de départ (80 mm MTR)
  • 1 x FR1 Air support (avec drm-2 au tour d’entrée)
  • 1 x OR4 katyusha 200 mm

J’ai eu la chance d’obtenir un 10-2 avec la SMG coy. L’Air support est Depleted (2 avions) et la Rifle Coy initiale Depleted).

Plan :

La défense de Nicolas est impressionnante. Mon objectif n’est pas forcément de remplir les CV du scénario initial (dégager le rail de tram et occuper le Cogwheel railway station G31 ) car je pense que ce sera très difficile d’y parvenir mais plutôt d’élargir le périmètre russe notamment vers la grande école A26. Je voudrais essayer de surprendre Nicolas à chaque partie mais vue la zone d’entrée russe, ce ne sera guère possible le 19 janvier. Il n’y a guère que les pâtés de maisons des rangs A, B et C qui offrent un peu de protection. Je vais donc principalement déboucher de là :

Attaque principale (flèches rouges) : menée par la Guard SMG Coy initiale (628). Objectif : prendre la White villa (D30). Si possible, prendre aussi le haut Building E30 et la station de tramway (G31). La cerise sur le gâteau serait de progresser vers l’école sur la colline (A26). Cette attaque sera couverte par un barrage de fumée avec preregistered hex en D34 (voir la carte).
Attaques secondaires (flèches oranges) : menée par la Rifle Coy (447) vers les bâtiments de l’autre côté du rail, notamment aux alentours du pont G38. Si possible étendre le périmètre vers la colline au sud.
Progression rêvée : flèches jaunes.
-   La SMG Coy (527) et les 3 T34s renforceront le front en fonction des opportunités.
-   Le support d’artillerie Rocket de 200 mm (je me suis fait un petit cadeau pendant la phase d’achat…) sera dirigé là où la menace ennemie sera la plus forte… et loin de mes lignes. Les deux Buildings L33 et E30 sont à privilégier. Je n’avais pas assez pour acheter un Offboard observer, c’est donc un 8-0 avec radio qui sera chargé de guider l’OBA de 200mm. Il se placera concealed en D39 (demi-hex vert). Position un peu évidente pour l’ennemi mais  comme je compte placer mon barrage de fumée dès le départ, il n’y a pas beaucoup d’options possibles.
-   L’Offboard observer de l’OBA de 80 mm est secrètement noté dans le même hex (D39).
-   Mes 2 FB attaqueront en fonction des besoins.

Début des hostilités ce soir ou en début de semaine… Je sens que je vais dérouiller.


"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"
Aragon

Hors ligne pnaud

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 134
  • +26/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #1 le: 09 décembre 2016, 14:18 »

Scénario initial. 19 janvier 1915.


Ah, vous jouez le siège de Przemysl pendant la Grande Guerre  8).
Elle est facile, je sais...

Hors ligne Philippe Briaux

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 353
  • +38/-1
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #2 le: 09 décembre 2016, 14:20 »
C'est juste une campagne un peu longue...

Hors ligne pnaud

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 134
  • +26/-0
Re : Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #3 le: 09 décembre 2016, 14:27 »
C'est juste une campagne un peu longue...

Pas tant que ça, Przemysl est tombé fin mars 1915 - j'ai vérifié.

Hors ligne mont santo

  • 10-2
  • *
  • Messages: 513
  • +4/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #4 le: 09 décembre 2016, 14:49 »
On voit moins trois "lignes" de défenses, attaquer et épargner ses hommes, sinon
c'est difficile de poursuivre.
Je vais jeter un coup d'oeil sur les autres cr pour budapest, quels sont les plus intéressants pour l'analyse de des règles et des scénarios?

Hors ligne Phil D

  • Bleu en reprise
  • 10-2
  • *
  • Messages: 586
  • +2/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #5 le: 09 décembre 2016, 15:38 »
Je vois plein d'AAR sur des campagnes, que ce soit Festung Budapest ou Red Barricades, jouées sur VASL, et je suis curieux... c'est vraiment pratique, de jouer sur VASL des scénarios de cette ampleur? Les cartes sont grandes, les OB facilement pléthoriques... alors évidemment par rapport au jeu sur table on y gagne l'absence de problèmes logistiques (et/ou de Feline OBA, voire de Kid OBA)

J'imagine bien qu'il ne faut pas être pressé de toute manière, mais au-delà, on arrive à voir ce qu'on fait, ou il est quasi indispensable d'avoir aussi la carte en vrai à côté de l'ordi?

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 831
  • +13/-1
Re : Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #6 le: 09 décembre 2016, 16:35 »
C'est juste une campagne un peu longue...
6 scénarios possibles. Ceci dit, ça peut s'arrêter avant si mes progrès ne sont pas suffisants pour gagner. C'est à dire, occuper une grande partie de la carte. Et vu la masse de Hongrois/Allemands, c'est fort possible.  ;-)
"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"
Aragon

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 831
  • +13/-1
Re : Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #7 le: 09 décembre 2016, 16:52 »
Je vois plein d'AAR sur des campagnes, que ce soit Festung Budapest ou Red Barricades, jouées sur VASL, et je suis curieux... c'est vraiment pratique, de jouer sur VASL des scénarios de cette ampleur? Les cartes sont grandes, les OB facilement pléthoriques... alors évidemment par rapport au jeu sur table on y gagne l'absence de problèmes logistiques (et/ou de Feline OBA, voire de Kid OBA)

J'imagine bien qu'il ne faut pas être pressé de toute manière, mais au-delà, on arrive à voir ce qu'on fait, ou il est quasi indispensable d'avoir aussi la carte en vrai à côté de l'ordi?

Perso, je n'utilise que VASL pour jouer cette campagne. La carte sur laquelle elle se joue n'est pas gigantesque. Avec mon 24 pouces flambant neuf, je vois toute la carte sans trop dézoomer. Peut-être que pour des cartes plus grandes ça poserait des problèmes mais dans ce cas-ci, franchement non.
VASL permet aussi de gérer les stacks sans les mettre par terre (ce qui devient de plus en plus difficile avec mes doigts  tordus et ma tremblante du mouton), les HIP, les Cloakings, etc.
Autre chose, il m'arrive de trimbaler mon portable dans le train et alors, hop, je peux jeter un petit coup d’œil sur la campagne. Bref, pour moi, c'est top.

"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"
Aragon

Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 758
  • +50/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #8 le: 09 décembre 2016, 17:15 »
Bon courage pour la campagne, c'est chaud pour le Russe !  Le barrage est sans doute un achat super intéressant, à voir comment le timer.
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »

Hors ligne L'éléphant

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 247
  • +18/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #9 le: 09 décembre 2016, 19:10 »
Intéressant en ce qui concerne les Rockets de 200mm mais c'est aléatoire. Je suis davantage partisan d'attaquer sur la droite vers les collines. Campagne intéressante mais très difficile pour le Russe.

Hors ligne Guillaume

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 4 107
  • +37/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #10 le: 10 décembre 2016, 10:43 »
Je confirme plusieurs points:

1/ je suis d'accord avec François, l'attaque sur la/les collines est la meilleure option popov.

2/La CG est dure pour lui de toute manière. Dans celle jouée avec Joël, celui-ci avait opté pour une progression majoritairement au centre avec seulement des points d'appui sur le début de chaque colline.
L'attrition défavorable et des positions de l'axe souvent en hauteur entraine un shoot impressionnant sur les troupes d'assaut et une grimpette de l'ELR et de qualité des troupes du défenseur rendant l'opération de plus en plus difficile.

3/Le choix de FB est une bonne idée à mon avis, cela fait toujours une menace potentielle gênante, attention à la DCA quand même.
La rocket OBA c'est plus aléatoire et ça peut très bien taper dans le vide.

4/VASL est très bien adapté aux CGs. On a le temps de monter son setup et le fait de réfléchir constamment à la CG permet de bien structurer son action dans la durée. De manière paradoxale, je suis moins facilement perdu que sur un scénar simple en PBEM.

Je suis d'ailleurs en train de préparer OtO avec Hill

Guillaume, campagnard
ASL15Trapped!
VotGCGIIIBattle Along the Riverbank
FT21Hill of Death
Tac57Baroud d'Honneur
BFP70Emperor of Shozu Hill
AP126Maryuma's Stronghold
ASL181Gavin Take
ASL26Tanks in the Street
J103Lenin's Sons
FB26Crossing the Bloody Meadow

Hors ligne L'éléphant

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 247
  • +18/-0
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #11 le: 10 décembre 2016, 11:23 »
Je renchéris sur le message de Guillaume. J'ai joué de nombreuses campagnes sur VASL sans problème majeur. De plus, d'un point de vue pratique, pas de rangement de pion. A noter, par exemple, que c'est grandement conseillé pour Tarawa à partir de quelques tours .

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 831
  • +13/-1
Re : Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #12 le: 10 décembre 2016, 13:16 »
Merci pour vos avis qui confirme ce que je craignais : je vais en baver !

Je confirme plusieurs points:

1/ je suis d'accord avec François, l'attaque sur la/les collines est la meilleure option popov.

2/La CG est dure pour lui de toute manière. Dans celle jouée avec Joël, celui-ci avait opté pour une progression majoritairement au centre avec seulement des points d'appui sur le début de chaque colline.
L'attrition défavorable et des positions de l'axe souvent en hauteur entraine un shoot impressionnant sur les troupes d'assaut et une grimpette de l'ELR et de qualité des troupes du défenseur rendant l'opération de plus en plus difficile.

3/Le choix de FB est une bonne idée à mon avis, cela fait toujours une menace potentielle gênante, attention à la DCA quand même.
La rocket OBA c'est plus aléatoire et ça peut très bien taper dans le vide.

4/VASL est très bien adapté aux CGs. On a le temps de monter son setup et le fait de réfléchir constamment à la CG permet de bien structurer son action dans la durée. De manière paradoxale, je suis moins facilement perdu que sur un scénar simple en PBEM.

Je suis d'ailleurs en train de préparer OtO avec Hill

Guillaume, campagnard

1/ mon attaque principale vise aussi à prendre pied sur la colline si je le peux. Mon but est d'élargir le périmètre pour que Nico ait un front plus long à défendre. On verra bien. Quant à la colline de droite (au sud), elle ne m'inspire pas trop et je n'ai pas envie d'activer sa Cie SS.
2/ ça risque fort d'être du tir aux pigeons...
3/ oui, les FB m'offrent une bonne flexibilité - je peux attaquer à peu près n'importe quel point sur la carte - et l'empêchent de bouger trop facilement. En ce qui concerne l'OBA de roquettes, je vais essayer de le placer au milieu de son dispositif. C'est sûr que c'est aléatoire mais si ça tombe bien, ça peut faire (très) mal. Je vais faire avancer des "volontaires" dés le début pour que les tireurs des Levels 2 se révèlent. Pendant ce temps, le leader et sa radio monteront au level 1 de D39 concealed.

Tout ça est théorique évidemment. J'agirai en fonction de l'avancée de la partie. Je ne veux pas trop perdre de plumes non plus...
En tout cas, merci beaucoup pour vos commentaires !
"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"
Aragon

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 831
  • +13/-1
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #13 le: 14 décembre 2016, 20:40 »
Day 1 (19 janvier) – fin du tour 1



Je ne suis pas mécontent du déroulement du premier tour.
Mon barrage de fumée a permis à la Guard SMG Coy de prendre pied dans le pâté de maisons en bois autour de B32. A la pointe de sa compagnie, en D1, on trouve Piotrski, un vétéran (9-2) qui a déjà réussi à se camoufler. A noter l’élimination d’un 628 sur un Residual FP de 1. Je compte laisser le barrage de fumée où il est si je garde l’accès à la batterie de mortiers.

La Rifle Coy a progressé vers le pont G38 et découvert un champ de mines de 8 FP. Deux T34 appuient cette attaque afin d’apporter un peu de protection et de punch.

Mon appui aérien* a démoralisé 3 squads hongrois sortis des bâtiments G35 et G36 (de quoi faire réfléchir mon adversaire quand il voudra de nouveau « skulker »…). Du coup, ces deux hexes deviennent accessibles. Il faut absolument tenter de les occuper (flèche rouge). Je crains d’autres mines sur les rails du tram donc un T34 ira faire un chemin pour faciliter le passage des squads.

Enfin, une partie des renforts (flèche noire) ira  renforcer l’attaque de la Rifle Coy. Ils essaieront notamment de reconnaitre le bord sud-ouest de la carte (I39 et alentours) que je soupçonne d’être minés et occupée par beaucoup de Dummies.

Côté OBA, Nicolas soupçonne les 3 Dummies au 1er level de A38 d’être l’observateur de mon 2ème module (c’est ce qu’il a laissé entendre lors d’un tir). En fait, Dmytrov (8-0) et sa radio sont « cachés » sous le Killer stack en D1. Malheureusement, il n’a pas réussi à établir le contact avec la batterie d’orgues de Staline. D1 commençant à attirer les coups, il ne faudrait pas qu’il tarde. De là, il voit les 2nd et 3ème levels de L33. C’est là qu’il tentera de faire atterrir les roquettes de 200 mm lors de la PfPh du tour 2... En espérant que les roquettes ne dériveront pas trop vers mes troupes.

*Un point de règle que j’ai découvert à propos des Cloakings et qui me contrarie beaucoup : un avion dans un hex adjacent à un Cloak active ce dernier. Gasp ! Compte tenu de tous les Cloaks que Nico a disséminés sur la carte et du nombre d’hexes que parcoure un avion , il est quasiment impossible d’attaquer les bâtiments à étages bourrés de HMG et de mortiers sur les toits sans activer ses réserves ! Je ne m’attendais pas à celle-là !
"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"
Aragon

Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 758
  • +50/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Re : Festung Budapest CG I - Jean vs Nicolas - point de vue russe
« Réponse #14 le: 14 décembre 2016, 20:52 »
*Un point de règle que j’ai découvert à propos des Cloakings et qui me contrarie beaucoup : un avion dans un hex adjacent à un Cloak active ce dernier. Gasp ! Compte tenu de tous les Cloaks que Nico a disséminés sur la carte et du nombre d’hexes que parcoure un avion , il est quasiment impossible d’attaquer les bâtiments à étages bourrés de HMG et de mortiers sur les toits sans activer ses réserves ! Je ne m’attendais pas à celle-là !

Oui, petite subtilité qui a son importance !

Sinon, il me semblait que l'axe n'avait pas d'OBA ni de rockets au premier jour ?  NRBH ceci-dit.
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »