Auteur Sujet: Mes vacances à Villeneuve d'Asq  (Lu 2412 fois)

Hors ligne TankBuster Eric

  • 10-2
  • *
  • Messages: 690
  • +16/-6
    • http://www.blitzgames.org
Mes vacances à Villeneuve d'Asq
« le: 03 Juin 2004, 13:24 »
ou compte rendu du tournoi ASL Ring Lille 2004.

Donc arrivée le vendredi soir à Lille, chaudement accueilli par François Boudrenghien et PJ Cillluffo. Un diner familial chez François en compagnie notamment de Peter Struijf, un hollandais volubile, vainqueur du tournoi de Lille l'an dernier et organisateur de celui d'Arnhem (17 septembre 2004 pour rappel) ainsi que de Chris Mazzeï, un suisse allemand, néanmoins sympathique.Couché tot (hygiène de sportif oblige) apres avoir battu Francois à AVE Caesar (un jeu de petit chevaux, on est toujours content de battre François).
Debut du tournoi samedi matin 9h pétantes, sous un magnifique soleil, fait assez rare pour être souligné, avec 24 participants (2 allemands, 1 hollandais, 2 espagnols, 2 belges, 1 sicilien (PJ), des Parisiens en veut tu en voila, des Lyonnais arrivés par surprise, 1 petit suisse, et 2 membres du SMC (Manu et moi) pour s'occuper de la chair à canon Chtis.)
Le niveau moyen des AREAS me semble encore de haut niveau.
Mon premier adversaire est Philippe Rohmer. Un novice qui ecrivait deja dans le Tactique No 1 de 1991 (un article sur l'Opportunity Fire, une erreur de jeunesse, m'avouera t'il). Sa rigueur et son organisation est impressionnante. Il a preparé tous les scenarios, avec un petit carnet secret (dont je demanderais plus tard le contenu) avec copie des cartes, avec les LOS qui tuent dessus, des setups, des plans. Je crois qu'il est 6+1 dans le civil donc un gars qui connait son affaire.
Nous choisissons un scenario de Pegasus Bride, PB3 Piecemal. Nous voulons tout les deux les british, donc tirage au sort, je gagne, et donc il a la balance, deux squads allemands en plus. J'avais joué ce scenario au SMC avec les allemands, sans la balance et je l'avais gagné. Je sens donc que la partie ne va pas etre facile. Mais, apres mes resultats desastreux à Nimes il y a deux mois, j'ai soif de vengeance.
Je joue à cache cache avec les anglais, gardant mes camouflages, l'attirant en CC, et quand il ne vient pas c'est moi qui vient à lui.
La balance se volatilise vite dans ces melées et je tiens solidement le perimetres quant il fait rentrer ses camions à la fin du jeu. Un tir de MG bien placé règle son cas. Victoire anglaise. Philippe me confiera le lendemain (apres avoir mal dormi, mais on dort tous mal en tournoi) qu'il s'était enferré lui meme dans les CC. Je pense qu'une victoire passe d'abord sur un ascendant ou une inspiration pour le scenario. (je ne l'aurais pas toujours par la suite).
Je respire, et prend confiance en moi pour la suite. C'est toujours important de commencer par une victoire. D'autant qu'on passe dans la poule superieure, donc je vais me faire un kador pour la seconde ronde...

A suivre...
26 tournois à son actif.
Aucun tournoi remporté.
Commence à se poser des questions.

Hors ligne TankBuster Eric

  • 10-2
  • *
  • Messages: 690
  • +16/-6
    • http://www.blitzgames.org
Suite du tournoi
« Réponse #1 le: 03 Juin 2004, 18:53 »
Il est alors 15h00 pour la seconde ronde. Je tombe sur Patrick Dumont, un Lyonnais taciturne mais bon défenseur.
Nous jouons Tac 47 des Roses pour Vandervoort. Je choisis d'attaquer avec l'US, lui de defendre avec les Allemands.
C'est un scenario au tempo rapide ou il faut foncer (si on peut) a travers le bocage pour prendre 4 batiments dont 1 a l'autre bout de la carte. L'allemand a notamment 4 canons pour 2 malheureux chars US.
Au centre l'attaque se deroule normalement, Patrick demeurant insaisissable. Mes mortiers épuisent leur WP sur des dummies, je passe la partie à demonter, monter des mtr de 81 sans grand resultat. Une attaque de sniper allemand pin (pardon cloue) un squad au depart. Il lui manquera ses 4MF pour l'assaut final.
Mon attaque de flanc est par contre un fiasco. Un 447 allemand tient en echec deux squads paras qui breake et le 10-2 doit pas deux fois faire un volontary break pour eviter la capture. Le temps joue contre moi.
A mi partie j'arrive à prendre la maison centrale, il casse sa HMG maudite grace à mes incantations vaudoues sur son repair dr.
Il me reste 3 tours pour finir. Je lance l'assaut final, les chars en avant pour freezer et si possible bruler avec beaucoup de fumée, et les squads US foncent sur le dernier bocage. Il me breake trois squads avec un malheureux mortier de 50 et grace au legendaire moral americain.
En final 3 maisons sur quatres sont prises. Je tente l'assaut final au dernier tour mais desesperé avec un Sherman qui fonce dans la derniere baraque en esperant emporter tout le monde à la cave. Il decouvre trois canons autour du dernier fortin. Le char brule, c'est la fin. Defaite méritée.
Bien qu'audacieux, la chance n'a pas souri.
Il est alors 20h00, c'est l'heure de la pause pizza, tous installés dehors.
Ma troisieme ronde de nuit se joue contre Maitre Philippe Briaux.
Mon premier souvenir de tournoi se rattache à ce sinistre personnage. A Nimes en 2003, j'avais eté litterallement balayé et humilié en trois tours. Je dois cette fois ci lui tenir tête. Philippe est une star (c'est un peu le maitre Ioda d'ASL en France), vainqueur de plusieurs tournois. Au repos c'est un type sympa et plein h'humour, mais quand il joue c'est une réincarnation de commissaire politique du NKVD tendance dure. Les scenarios qu'il aiment sont (je cite) "ceux où il faut tuer tout le monde". Tres subtil. Autant dire que meme si je fanfaronne au repas je n'en mene pas large.
Pour choisir le scenario, il me laisse le choix entre Bloody Gulch, un scenario bourrin ou je vais me faire eclater (surtout avec l'allemand) ou plus fun Those Normandy Night, un parachutage de nuit US sur un allemand totalement HIP. Je prefere cette option, choisissant l'Americain. Je me dis qu'au moins avec un parachutage je n'aurais pas a me reprocher un setup approximatif. Plus je laisse de place à la chance, plus j'ai une chance de sauver ma peau.
Et de la chance j'en ai eu ! Un parachutage parfait, pas de casse, à part un HS hors carte et une MG à l'eau.
Mes hommes se regroupent et se dirigent sans se perdre vers les objectifs de victoire. J'ai oublié de préciser que l'allemand béneficient d'une SAN de 7. Et bien il n'a jamais activé un sniper de la partie !
Quelques allemands se decouvrent, aucun starshell n'arrivent à illuminer le champs de bataille au grand dam de mon adversaire qui enrage de plus belle.
Vers le tour 2 ou 3, la NVR tombe à 0. Cool, plus rien à foutre des HIP on va se la jouer au couteau en CC. Je prend les batiments centraux et accumule les points de victoires, bien que j'oublie dans l'allegresse de la facilité de bien garder certains points strategiques. Philippe s'escrime à placer des starshells en vain. Mes craintes oscillent maintenant entre la degradation de la santé mentale de mon adversaire et celle plus concrete de prendre la tour à dés au travers de la gueule. Nous arrivons à la fin du jeu et je pense que je vais gagner ce scenario, commandant mentalement les faire part de victoire à l'imprimeur.
Et la, il place un malheureux starshell sur ma tete, un HSD tire sur un carrefour tenus par mes troupes, (2HS et un SMC). NMC. Le premier fait 12 (mort) et le second 11 (breake). Le SMC se retrouvent seul comme un comme un con face au camions allemands qui en profitent pour sortir et accorder quelques precieux points de victoires à l'allemand. Il me reprend une location de victoire oublié par mes soins, et avance pour le CC final. Je tente de rallier le HS broken dedans : 12 !. Un HS arrive en renfort, et se perd dans un marécage... Maudit.
Il prend le précieux carrefour et je perd le scenario au dernier tour d'un point !
Je suis vert, mais la lecon que l'on serine de ne jamais abandonner avant la fin s'apprend mieux quand on le vit comme çà. Deçu d'avoir perdu sur le fil du rasoir, je suis tout de meme fier d'avoir reussi à mettre Philippe Briaux en difficulté ce qui me concernant est une victoire personnelle.
Il m'avouera le lendemain apres une courte nuit (nous avons fini à 1h00 du mat n'arrivant plus à lire le rule book) qu'il avait mal dormi a cause de la tension du match.
Encore un jour de tournoi, mais je suis déjà content du résultat de la premiere journée.

A suivre...
26 tournois à son actif.
Aucun tournoi remporté.
Commence à se poser des questions.

Hors ligne jeep

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 916
  • +31/-1
Mes vacances à Villeneuve d'Asq
« Réponse #2 le: 04 Juin 2004, 17:04 »
Citer
Philippe est une star (c'est un peu le maitre Ioda d'ASL en France)


ouais ... un Maître Ioda d'un mètre quatre-ving-quinze !!!!!!
"C'est vraiment trop zinjuste !"

Hors ligne TankBuster Eric

  • 10-2
  • *
  • Messages: 690
  • +16/-6
    • http://www.blitzgames.org
Mes vacances à Villeneuve d'Asq
« Réponse #3 le: 04 Juin 2004, 18:06 »
C'est vrai que sous plusieurs aspects (ludique et physique) , il faut un Jeep + un Partizan pour arriver à cette stature. :D
26 tournois à son actif.
Aucun tournoi remporté.
Commence à se poser des questions.

Hors ligne Jérôme

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 148
  • +17/-0
Mes vacances à Villeneuve d'Asq
« Réponse #4 le: 04 Juin 2004, 18:09 »
Continue Eric c'est passionnant.

Dommage pour ta nuit normande, tu as accroché le baron rouge himself !
Rien que pour ça cela valait le déplacement.

Sur la stratégie de choix du scénar, c'est bien vu : maximiser le facteur chance pour égaliser ... les chances entre deux adversaires de niveau différent.

Sinon sur Les Roses pour Vandervort ... je vous avais bien dit que c'est l'Américain qui avait toutes les chances de s'y retrouver (sur les Roses ...).

Je confirme pour Patrick (salut Patrick ... nous étions montés en convoiturage sur Mongeron il y a quelques années ... essaye de venir à Nîmes). Peu causant mais bon joueur. Je préfère un joueur taciturne qu'un adversaire dont les cris de joie ameutent la salle entière quand il sort un 2 ou réussit un improbable exploit (qu'on me mette à terre, passe encore, mais qu'on m'y piétine !) ... ou un joueur qui projette ses tours à dés quand la malchance l'accable.  

A vous lire.

Hors ligne Manu_Histofig

  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 289
  • +39/-0
    • Histofig ASL
Mes vacances à Villeneuve d'Asq
« Réponse #5 le: 09 Juin 2004, 17:56 »
Salut à tous,

Eh bien belle leçon et quel compte rendu, encore ! la suite !! bis !!!
Allez Eric, termine, je vais l'imprimer et l'encadrer !
A+

Manu.
Emmanuel Desanois
ASL Histofig.Com - http://asl.histofig.com