Auteur Sujet: AAR pegasus bridge  (Lu 6697 fois)

Hors ligne Lionel Dondé

  • 10-2
  • *
  • Messages: 563
  • +10/-0
Re : Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #30 le: 02 Novembre 2006, 12:04 »
Moi par contre ça m'a semblé ne jamais vouloir se finir.... |-)

C'est ce que je voulais dire quand la nuit promet d'être longue pour la défense. ;-)

Je profite de mon nombre important de leaders pour envoyer mes vaillants 7-0 et 8-0 jouer les éclaireurs et tenter ainsi de débusquer les troupes HIP et les dummies. Ils remplissent ce rôle à merveille : cette opération ne me coûte que la blessure de l'un d'entre deux, qui sera soigné et remis d'aplomb pendant la Rephit Phase. Ce sont vraiment des braves, ces officiers anglais.

Je suis un peu trop gourmand au niveau des tirs et du lancement de mes starshells : à 2 reprises, je m'aveugle moi même et permet à quelques troupes de prendre la poudre d'escampette.
Les derniers tours se jouent dans la nuit la plus profonde : Garbad n'arrive pas à lancer une seule starshell. Ce qui me permet de m'infiltrer tranquillement dans les villages de Bénouville et Le Port.
Je prend la chapelle de Le Port ( ce qui fait baisser le SAN allemand de 2 points pour les scénar de jour ) et une bonne moitié de Bénouville.
Par contre, je fais une erreur en oubliant d'envoyer au moins un hs prendre le château de Bénouville : Une strategic location très importante pour l'allemand : Elle lui permet de dominer quasiment toute la carte, de gêner les mouvements anglais et d'arroser de loin sans riposte possible.
Tant pis, il faudra que j'envoie un groupe à l'aube avant que les renforts allemands ne le verrouille.
ça risque quand même d'être chaud.
Je ne prend aucun risque inutile pour vider la carte des dernières troupes allemandes. J'en aurai bien le temps lors du prochain scénario avant que les renforts ne se pointent.

Enfin globalement, c'est un massacre et mon adversaire a bien du courage et s'accroche.
Il a perdu 18 squads et 4 leaders. Mes pertes se montent à l'équivalent d'un seul squad.

Le secteur de Le Port :



Bénouville :



Le soleil commence à peine à pointer le bout de son nez et déjà les allemands lancent une contre-attaque.

Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 892
  • +13/-1
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #31 le: 02 Novembre 2006, 14:42 »
Bravo à tous les deux pour cet AAR très agréable à lire
"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"

Hors ligne Memenne

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 506
  • +50/-1
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #32 le: 02 Novembre 2006, 16:46 »
Oui, c'est un super boulot !
Ca donne vraiment envie de jouer PB (mais ça, je l'ai déjà dit).

Bravo, et continuez !
 :sautgroupe:
Qui a dit que les hommes ne font jamais l'ASL ?

Hors ligne bogda

  • 9-1
  • *
  • Messages: 184
  • +1/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #33 le: 02 Novembre 2006, 16:53 »
En tout cas le roosbeef a repris du poil de la bête!
Ya pas à dire, c'est fini le temps des crashs de planeurs comme des feuilles mortes en hiver!
C'est plutôt les allemands qu'on ramasse à la pelle maintenant. :-D

Hors ligne Garbad

  • Modérateur
  • 10-3
  • *
  • Messages: 880
  • +11/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #34 le: 02 Novembre 2006, 20:33 »
Merci pour ces encouragements. On passe à la suite. Un petit point de situation au levé du jour, après une dure nuit de combat qui me laisse sans grand espoir et sut=rtout sans grand monde autour de moi...

Je préfère ne pas m’attarder sur la situation catastrophique voire désespérée dans laquelle j’ai mis mes troupes. Aucun espoir de percée immédiate. Pour la suite de la campagne, j’envisage la patience. Tout d’abord consolider ma tête de pont en la bourrant d’infanterie, puis en la renforçant par l’apport de blindés pour leurs capacités fumigènes et concentrer mes forces pour attaquer vers le nord.

On m'a fait remarquer ce week end que la lecture était rendue compliquée par la taille de la carte. Je la divise donc en 2 parties.

Pour ce CG4,  je vais me concentrer sur la consolidation des acquis en privilégiant le nombre et la dissimulation de mon dispositif. J’achète de l’infanterie et des conceal en masse.
Mon intention est de consolider ma tête de pont sur la carte du coté de Bénouville et si possible de l’élargir. Pour cela je veux renforcer mes acquis, nettoyer les poches en M6 et J7 avant d’exploiter une éventuelle faiblesse du dispositif adverse pour élargir ma position vers le château de Bénouville ou pousser vers le nord sans m’exposer à une contre attaque.

Le set up avec les renforts du coté de Bénouville



Du coté de le Port, je tente une manœuvre de lâche (on fait avec ce qu’on a…). Je place HIP 1 squad et 2 HS et complète mon dispositif avec des dizaines de dummies. Mon intention est de l’obliger à conserver des forces sur ce coté de la carte et pourquoi pas de sortir mes HIP au dernier tour. Le problème étant qu’en campagne on ne sait pas à l’avance quel sera le dernier tour. Mais en multipliant et dispersant mes HIP puis et en les sortant 1 par 1, je peux espérer que l’un d’eux survive. Je pense toutefois que vu sa clairvoyance, mon adversaire va fouiller méthodiquement ma zone de déploiement donc je ne compte pas les conserver très longtemps mais ça l’occupera toujours un peu.

le set up du coté de le Port

« Modifié: 02 Novembre 2006, 21:17 par Garbad le décapsuleur »

Hors ligne Lionel Dondé

  • 10-2
  • *
  • Messages: 563
  • +10/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #35 le: 03 Novembre 2006, 13:02 »
Juste avant l'aube, pendant la Rephit phase, j'en profite pour récupérer autant de matériel allemand que possible : Les Oxs and Bucks, non soumis aux pénalités de captured équipement se voient en charge de mmg et lmg allemandes.
Je dépouille par la même occasion les épaves des chars légers français et remet en état la jeep allemande qui me permettra de déplacer mes canon AT fraîchement arrivés.
Si j'arrive à leur faire traverser le pont rapidement, les renforts blindés allemands risquent d'avoir de sacrés problèmes.

Etant donné que je ne sais pas ce que va acheter mon adversaire comme renfort et par où ils vont arriver, je répartis ma défense sur toute la carte, avec :
- un contingent conséquent pour finir de nettoyer Le Port ( je me doutais que tu planquerais des troupes dans les vergers à droite de ta zone de setup  :-)).
- Une réserve au niveau de School House et du carrefour Y13.
- Un squad chargé de virer le wire qui longe le canal. J'ai le temps de le faire tranquillement maintenant. Mes renforts du dernier scénario ( dusk ) risquent de passer par là.
- un groupe d'assaut pour prendre le château de Bénouville et le tenir le plus longtemps possible.
ça risque quand même d'être difficile et ces troupes sont en quelle que sorte sacrifiées.
- Le reste réparti dans Bénouville avec pour mission de pousser le plus loin possible en direction de la zone d'arrivée des renforts germains.

J'achète quelques dummies qui me permettront de voir où sont terrées les dernières poches de résistance allemande et quelques HIP, histoire de créer quelques surprises.

Hors ligne Garbad

  • Modérateur
  • 10-3
  • *
  • Messages: 880
  • +11/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #36 le: 08 Novembre 2006, 19:24 »
Une fin prématurée.

Dès la fin du tour 1 je constate que du coté de Bénouville, la situation a évolué de catastrophique à désespérée. La pression ennemie est trop forte. Il attaque en force et va m’expulser de la carte. Je ne peux pas espérer conserver une quelconque zone de déploiement dans cette localité et je vais me retrouver au mieux, avec un dernier secteur de déploiement et d’entrée bordé de découverts que je ne pourrai pas traverser indemne sous le feu des para Anglais. Du coté de le port, là aussi je vais être expulsé de la carte. L’ennemi avance méthodiquement, et même si par chance il passe à coté de mes HS, il m’en faudrait encore énormément pour que ces derniers survivent une fois dévoilés.
Je me vois donc contraint d’ordonner un repli général et de concéder une victoire indiscutable à mon adversaire.

En conclusion, c’est une campagne à taille humaine, bien indiquée pour débuter et apprendre les mécanismes des Refit phase. Les 3 premiers scénarios de nuit sont petits et sympa. J’ai fais une grosse erreur lors du déploiement du CG.3 qui me coûte la partie. Je ne suis pas assez vicieux mais à force de jouer à ASL je vais le devenir….

Hors ligne Memenne

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 506
  • +50/-1
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #37 le: 08 Novembre 2006, 20:37 »
Désolé pour toi, Garbad !
Et bravo à toi, Lionel !

Mais, surtout, encore un tout grand merci à tous les deux pour cet AAR qui me donne envie de jouer PB (mais ne l'avais-je pas déjà dit ?)  :-D
Qui a dit que les hommes ne font jamais l'ASL ?

Hors ligne Lionel Dondé

  • 10-2
  • *
  • Messages: 563
  • +10/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #38 le: 08 Novembre 2006, 22:08 »
Début du tour 1 de dawn et fin de campagne :

Je commence à finir de nettoyer méthodiquement Le port. Je me méfie des orchards autour de LL5 :



Je garde un peu de réserve au centre et enlève rapidement le wire en Z18 . Je tracte un des 57LL avec la jeep allemande de récup :



J'attaque aussi loin que je le peux sur Bénouville pour couper l'arrivée des renforts avant qu'ils n'arrivent à l'orée de la forêt et je prends pied dans le château. Si vous voyez une MMG anglaise, c'est normal; en réalité c'est une mmg allemande camouflée  ;-) :



Voilà, j'espère que ça aura donné envie à certains de tenter l'expérience du jeu en campagne ( n'est ce pas Memenne ) et que ça aura donné à d'autres des éléments pour préparer une bonne défense allemande.
Je me suis bien amusé, toujours plus facile de dire ça quand la victoire est au bout. :-)
On remet ça bientôt sur autre chose avec Garbad.
J'attend la suite avec une certaine impatience.

Hors ligne Jérôme

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 148
  • +17/-0
Re : AAR pegasus bridge
« Réponse #39 le: 09 Novembre 2006, 16:50 »
Je déduis de votre débriefing que Lionel lui est un gros vicieux. "Vous tiendrez jusqu'à ce qu'on vous relève" est devenu "Vous viendrez nous chercher sur la plage avec les Kübelwagen de l'ennemi". Même pas besoin de Lord Lovat ni de Sean Connery. Et avec un atterrissage poissard en plus. J'en connais qui auraient mieux fait de rester en Géorgie.

Bravo les gars et merci.