Auteur Sujet: Comment avez-vous commencé ASL ?  (Lu 7907 fois)

Hors ligne jlb

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 463
  • +34/-2
  • Nantes Tactique Club
Comment avez-vous commencé ASL ?
« le: 08 Novembre 2006, 15:03 »
Bonjour,

Je lance une discussion sociale sur nos débuts à ASL : quel facteur déclenchant ? comment ? avec qui ? etc

Pour ma part, je revenais au wargames après une éclipse de quelques années. J'avais découvert ce type de jeu au lycée avec Jeux&Stratégie, comme beaucoup de personnes de ma génération mais, après le bac, j'étais resté longtemps sans jouer (études à la fac). C'était début 1989.

Après avoir été déçu par Devil's Den (un bout de la bataille de Gettysburg) de AH du fait de la durée de vie très limitée du jeu, j'étais tombé sur l'article d'Omar Jeddaoui dans Casus « ASL de la vie » ou qq chose comme ça. Donc me voilà à l'Oeuf Cube où j'achète la règle et BV et je commence à potasser tout ça. Michelle, mon épouse, s'y met aussi et c'est parti. Plus tard, je suis tombé à l'Oeuf Cube sur une annonce de Théophile Monnier qui cherchait des adversaires. Vous connaissez la suite :)

À vous les studios  8)
« Modifié: 08 Novembre 2006, 15:07 par jlb »
Le Franc-Tireur, le magazine des fanatiques d'ASL!  http://www.lefranctireur.org

Hors ligne jeep

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 917
  • +31/-1
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #1 le: 08 Novembre 2006, 15:27 »
ce post aurait plus sa place dan le forum général que dans la section tournois&évènements.

jp, juste pour être désagréable. 8)
"C'est vraiment trop zinjuste !"

Hors ligne Memenne

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 506
  • +50/-1
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #2 le: 08 Novembre 2006, 15:28 »
J'ai découvert le wargame avec Panzerblitz (je devais avoir 12 ou 13 ans max.).
Par après, je me suis acheté mon premier wargame vers 14 ans : c'était Austerlitz, d'International Team.
Mais je jouais peu...

Et puis, j'ai voulu un nouveau jeu, et là, je suis tombé sur Squad Leader.
Pas beaucoup joué non plus : je n'avais pas d'adversaire parmi mes potes, et je n'ai pas pris la peine d'en trouver ailleurs... trop timiiiiiiiiiide :-$.

Vers 25 ans, je suis tombé sur un gars qui connaissait bien SL et pratiquait d'autres jeux. On a joué trois scénarios de SL avant de se dire : "ET SI ON PASSAIT A ASL ?"  :sautgroupe:
Hop ! Aussitôt dit, aussitôt fait. On a acheté les règles et on a trouvé pratiquement tous les modules d'occasion ! On a joué 3 scénarios, puis la femme avec laquelle j'étais marié a commencé à me faire ch... à propos des jeux, et à clairement me faire comprendre que je ne pouvais plus jouer sinon elle tirait la gueule :-@
Moi, homme faible, j'ai rangé mes boîtes. :pleure:
Jusqu'au jour où ladite femme est devenue mon ex-femme par mes soins  :-@ :-P :aufeu:
Un an ans plus tard, j'ai acheté le Rule Book et Paratrooper.
Encore un an plus tard, je me suis remarié avec ma femme actuelle qui, elle, me laisse entière liberté  :kiss:
Mais je ne jouais toujours pas, faute d'adversaire (et faute d'en chercher... toujours trop timiiiiiiiiiide  :-$)

Il y a trois ans, enfin, je tombe sur www.cote1664.net, le site francophone des passionnés d'ASL (si vous ne connaissez pas, allez jeter un coup d'oeil, c'est fort sympathique).
A ce moment-là, je surmonte ma timiiiiiiiiiiidité et je poste un message intitulé "Y a-t-il un belge dans la salle ?"

Quelques jours plus tard, je rencontrais notamment Laurent Forest, qui allait par après me mettre dans les griffes de Mister T.
L'année passée, je faisais mon premier tournoi, à Nîmes. :skeub:
Et je n'ai toujours pas gagné un scénario !  :-D
Mais qu'est-ce qu'on se marre !!!
Qui a dit que les hommes ne font jamais l'ASL ?

Hors ligne Lionel Dondé

  • 10-2
  • *
  • Messages: 563
  • +10/-0
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #3 le: 08 Novembre 2006, 15:39 »
Moi j'ai commencé ma carrière de joueur par les jeux de figurines, de rôles et de plateaux en 92.

En 1998, un ami me fait découvrir World in flames et Squad Leader.
A l'époque, j'investis dans ASL mais hélas mon pote quitte ma région.

Et c'est là que commence la galère : J'essaye d'apprendre le système tout seul et d'initier des amis, mais aucun n'accroche véritablement sur le jeu ( trop compliqué, en anglais, pas le temps..... ).
Après une douzaine de tentatives avec 5-6 personnes différentes, je finis par laisser tomber, d'autant plus que lorsqu'on initie quelqu'un sans maitriser soi-même le système, c'est laborieux.... ( tout le temps à regarder la bible, parceque jamais sûr de soi ).

En mai 2005, je tombe sur le forum et décide de retenter ma chance.
Je contacte Joel sur Lyon qui devient mon mentor et qui me permet d'apprendre à jouer. Tous les 15 jours, ça finit par rentrer tout de même et quel franche rigolade à chaque fois.

Je suis devenu un accro et j'ai bien du mal à jouer à autre chose maintenant. J'essaye toujours de faire des parties d'initiation avec l'aide du starter kit mais ça ne marche toujours pas.
Tant pis, toujours tout seul à jouer sur Bourg en Bresse.
Mais on a fini par se monter un petit groupe sur Lyon et j'espère que ça va continuer encore quelques temps.

Merci à Joel, Garbad et Cyril qui me permettent de jouer régulièrement.

Hors ligne jeep

  • Franc-Tireur Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 917
  • +31/-1
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #4 le: 08 Novembre 2006, 16:14 »
Années 8 0-90 :  les encarts de Jeux&Stratégie.
93-96: Air Force (AH) puis Harpoon (GDW à l'époque si je ne m'abuse).
96: je veux faire du tactique WWII, je vais chez Starplayer pour acheter ASL. Sur les conseils d'Eric, j'achète d'abord SL (ne serait-ce que pour les cartes). SL pendant 1 an, puis achat d'ASL en 97 sans y jouer faute de combattant. Je fais du SCS à la place (Afrika et YomKippour).
98: Je rencontre PhBrx à Starplayer (Zon With The Wind joué sur la table du fond de la boutique ... ha ça nous rajeunit pas). Il me convainc de venir aux tournois, ce sera Montgeron99 (1-4) et Lille99 (3-2).
2000: je rentre à Paris, je joue régulièrement avec Phil, qui continue à me trainer aux divers tournois, ne serait-ce que pour partager les frais d'essence ...(je suis médisant)

Le 'facteur déclenchant' c'est pour moi le goût pour le micro-tactique et les petites unités (ou en tout cas les petites échelles). C'est aussi la chance de trouver un adversaire régulier pas loin, lequel aide un grand casanier à aller au torunoi (ce qui n'aide pas qu'un peu).
« Modifié: 08 Novembre 2006, 16:45 par jeep »
"C'est vraiment trop zinjuste !"

Hors ligne Disrupt Michael

  • FFL-ASL Staff
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 761
  • +41/-12
  • Michel Bongiovanni
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #5 le: 08 Novembre 2006, 16:39 »
Moi, on m'a forcé à jouer aux wargames quand j'étais petit.

Mon frère (inutile de vous le présenter) revient un jour de chez un de ses copains et me dit qu'il a joué à un jeu génial: Rommel, "un ouargame sur Kasserine". Je me demande d'abord de quoi il peut bien parler. Puis il se met à devenir bizarre, avant on jouait normalement aux petits soldats, on faisait "pan-pan", on balançait des légos dessus pour faire les obus, mais vlà ty pas mon Eric qui dessine des tableaux bizarre plein de chiffre à jeter des dés pour savoir combien de soldats il me descend et à utiliser le carrelage de la chambre pour calculer les mouvements (heureusement on avait pas de moquette et après on fera chier nos parents pour qu'ils installent des tommettes hexgonales).
Il me traine au magasin JouéClub pour acheter '43 de IT puis Austerlitz du même éditeur et achète régulièrement Jeux et stratégie. On est en 82, j'ai 12 ans et lui 15.
On découvre qu'il existe d'autres éditeurs que IT et notamment AH et on trouve même un magasin de jeu pas loin qui vend des wargames. Le vendeur de ce magasin nous conseille Squad leader et à Noel 84 on se fait offrir SL et Cross of Iron. Les noels suivants nous voient décrouvrir Crescendo of Domm puis GI Anvil of Victory.
1986, sortie de ASL, on se dit que SL c'est bien, qu'on s'amuse bien avec et que ASL ça a l'air cher, alors on tient pas plus que ça à franchir le pas.
Eric à la bonne idée de participer à un "killer" sponsorisé par l'Oeuf Cube lors de ses études et de gagner un trivial pursuit, alors hyper à la mode. Un autre joueur a gagné le Rulebook ASL et beyond valor et se demande quoi faire avec cet OVNI. Eric les lui échange contre le Trivial Pursuit.
On jouera pas mal à  ASL tous les deux (comme des brelles, en ne comprenant rien aux déroutes et au camouflage, mais qu'est-ce qu'on s'éclate avec le DYO) et on achète tous les modules.

Puis c'est la coupure qu'ont connu beaucoup de joueurs, le temps de s'installer dans la vie, de trouver une copine etc...

Eric garde toutes les boites et moi je me dis que je ne jouerais probablement plus. Mais...

... On m'a forcé à jouer à ASL maintenant que je suis grand.

2003, Eric s'inscrit au tournoi de Nimes, pour s'entrainer il me demande de refaire une partie. Je redécouvre ce jeu fantastique. Il revient du tournoi et me dis: "c'était génial, l'année prochaine, je t'inscris que tu le veuille ou non".
Alors faisant contre mauvaise fortune, bon coeur, je me soumets et je replonge dans l'addiction ASLienne.
Depuis, ça ne fait qu'empirer, je vais de plus en plus loin pour jouer, je joue presque tous les jours en FtF contre Eric ou par mail contre L'Elephant, je m'endors le soir en me demandant comment je vais bouger mes pions demain, mes toilettes sont remplis d'ASL journal ou autres publications liées à ASL, je parcours ce forum tous les jours, j'ai organisé un mini club ASL chez moi (mis en sommeil pour l'instant), bref, je pense que je ne m'en sortirais jamais.
Je n'ai plus qu'une solution pour que ma vie ne soit pas un immense gachis, devenir un excellent joueur d'ASL, continuer à y travailler tous les jours.


Hors ligne Arno

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 282
  • +9/-0
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #6 le: 08 Novembre 2006, 16:41 »
Début des années quatre-vingt, j'ai un cousin qui fait des ouargèmes et des jeudroles.
Du haut de mes 12 ans, je suis émerveillé par ces nouveaux jeux... je me lance dans les jeux en encart J&S, je découvre les boutiques du 5e pour y dépenser mon argent de poche, je vais au BHV acheter des jeux IT... l'extase.

Donc en premiers jeux, il y a des War of the Ring, Squad Leader (un peu mais dur l'anglais au CM1/CM2), les jeux Descartes, les Jeux IT (Ilyad, K&P, Millenium, ...).

Par contre, j'étais franchement plus jeux de rôles.

Au début des années 90, je me retrouve avec le même cousin et un pote en villégiature à Toulouse. Passage dansle relais Descartes de l'époque... et achat du RB, BV, Para, ... ah plus de sous. Donc ce sera tout M'sieur le vendeur. Incapable de lire le RB en une journée, on joue à ASL avec nos souvenirs de SL et les tables des intercalaires.

1992/1993, j'amasse la collection d'ASL en profitant de mes avantages de vendeurs-étudiants à Descartes.

... le temps passe.

1999, Je décide d'arrêter les jeux pour des raisons stupides. Plus de 500 jeux sont donnés, vendus sur Ebay, envoyés à la benne. Je n'ai sauvé que quelques jeux en souvenir dont WotR, ... ASL.

2006, retour sur Paris, marié, un bébé... j'ai 15 journées de congés de paternité... je replonge.
Depuis, une dizaine de partie VASL, et 1,5 FtF.

Heureux.
En cours :
nada

Hors ligne bogda

  • 9-1
  • *
  • Messages: 184
  • +1/-0
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #7 le: 08 Novembre 2006, 17:08 »
Ben pour moi, comme pour pas mal de monde à priori cela à commencer par des petits "wargames" soit en encart dans des revues comme casus belli ou des jeux abordables niveaus prix comme les IT ou descartes à l'époque.
Ca à commencer vers 10 12 ans par des boargames risk notamment puis très vite vers 14 15 ans ça suffit plus et à cette période j'entend parler de wargames et de jeu de role.
Assez vite je joue au jeu de role et j'y rencontre des joueurs de wargames.
Donc se sera Empire d'IT,Austerlitz, Little big horn et enfin World in flame, celui que je préfèrais d'ailleurs.
Du stratègique, tu refais toute la guerre et ya plein de pions.
J'aime quand ya plein de pions.
A cette période de 85 à95 je savais que ASL existé du moins depuis 88, car j'avais vu des potes du jeu de role y jouer mais j'avais pas trop le temps entre WIF le jeu de role et d'autres activitées.
Puis le prix aussi était un sacré frein.
J'y ais toujours pensé mais pas franchi le pas jusqu'a ce que faute de joueurs je passe du stratègique à l'opèrationnel car jouable à deux joueurs sans trop de problème avec des jeux comme Ennemy at the gates ou sicily 43.
Je repense à ASL et que l'envie de m'y mettre est de plus en plus forte surtout que maintenant les ressources peuvent suivre grace au travail.
Donc je me décide et je retombe sur le forum par hazard en mai dernier!
Et là c'est décidé je commence ASL.
Je suis contacté par l'élèphant pour une raison toute bête!
J'ai mis que j'habité salomé, et c'est à trois km d'une ville ou il a travaillé, alors il me contacte salut je connais ou tu habites, tu joues à ASL ben contacte moi je suis sur V d'ascq.
Et voilà, le contact, avec la première partie, il me dit que ça tombe bien ya un tournoi dans deux semaines si tu peux ,viens.
Je suis venu, c'est fou tout ce qu'on peut apprendre en un week end, et depuis j'apprend régulièrement avec lui.
Et je joue avec un autre joueur qui redémarre Asl après avoir arrété sur SL comme beaucoup d'autre.

Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 013
  • +52/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #8 le: 08 Novembre 2006, 17:28 »
Je commence le wargame beaucoup plus tard que la plupart d'entre vous.  Lecteur assidu de jeux et strategie, j'essaye avec depit de convaincre ma petite soeur (jumelle en fait) de se mettre aux wargames de J&S avec a la clef un echec retentissant .. toi mon frere que je n'ai jamais eu ... tout ca.  Je continue cependant le jeu (Full Metal Planet et autres) avec des potes.

A la fac, entre 1995 et 1999, à certains moments une nuit sur deux est passee a jouer a freeciv (un tres bon clone libre de civilisation, pub: http://www.freeciv.org/) a la fac.  Les profs n'apprecient pas, mais l'expression "fourbe comme un benj" nait a ce moment la :-).  C'est aussi a ce moment que je rencontre un ami qui me fera decouvrir ASL avec une partie de "l'union fait la force" au milieu du laboratoire informatique.  J'accroche immediatement a ce truc super complique, m'achete un beyond valor d'occasion, mais le manque de temps un facteur determinant et feminin me fait arreter le jeu apres une dizaine de parties.  Le jeu continue (bang, les colons de catane, etc.) mais plus le wargame.

Le probleme feminin resolu, Arnauld et moi nous replongeons dans le wargame et je tombe par hasard sur le forum cote1664 en chercheant des scenarios sur le net.  En fait, le choix d'ASL s'est fait uniquement parceque c'etait le wargame que connaissait mon partenaire habituel.

Apres quelques hesitations je franchis le pas, arrive a la DM et tombe sur tout un tas de gens sympas.  Depuis, je me fais regulierement piler mais c'est trop bon !  Et meme que si un jour je me motive, j'irai faire des tournois.  :-)
« Modifié: 10 Novembre 2006, 15:52 par benj »
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »

Hors ligne Garbad

  • Modérateur
  • 10-3
  • *
  • Messages: 880
  • +11/-0
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #9 le: 08 Novembre 2006, 18:45 »
A moi alors.
Ca date de 78 un autre siècle, j'avais 14 ans. Depuis toujours je rebricolais les règles de jeu afin qu'elles se complexifies et fassent moins place au hasard. Dans jeux et stratégie je lisais avec passion les articles sur "fortress europa"  et j'entraine ma mère dans un magasin ou trône un seul wargamme: squad leader. Trop compliqué pour moi mais j'emploie les pions et ce que je comprends des règles pour faire mon propre wargamme (15 pages de règles, une immense carte de France dessinnée à la main) auquel je ne jouerai jamais. Pas de partenaire.
Je découvre ensuite d'autres jeux dont "fortress europa" "turning point stalingrad" puis "world in flames" etc. J'initie alors mon fils (7 ans à l'époque on est en 94/95) aux joies du wargamme sur ... WIF puis à travers notamment les premiers encarts de vae victis qui sont plus abordables. Je traine aussi mon vieux SL (son format le permet) aux 4 coins de France, en Afrique, au Liban  8)  et initie mes compagnons mais aucun ne poursuit l'aventure une fois rentré au pays.
En 99 crac un problème physique me contraint au repos prolongé et fin des aventures: je bascule dans la vie sédentaire. Il me faut quelque chose pour occuper mon cerveau bouillonnant. Mon fils m'entraine alors vers le monde de warahmmer 40000. On achète les figurines, on peint et on joue en club et en tournois pendany 4 ans. En parallèle on découvre "en pointe toujours" de vae victis, et toujours dans cette revue, un article sur ASL aiguise notre appétit. Yann (mon fils) découvre alors le site cote 1664 (d'où mon pseudo qui à l'origine était le sien à W40K, décapsuleur par pour les bières mais parcequ'il se donnait la réputation d'un casseur de char qu'il ouvrait à grand coup de kikoup pour ceux qui connaissent) et surtout la traduction du starter kit. On imprime, on ressort le vieux SL, on achète paratrooper et hop on adapte et on joue pendant les vacances de l'été 2004. Et c'est le coup de foudre. Pendant 1 an je ne joue qu'avec mon fils et on apprend le système. En 2005, le voilà qui part en école militaire comme élève médecin. Plus de partenaire. Mais ça ne durera pas. Le forum cote 1664 et la convention de jeu d'histoire de Lyon me font découvrir d'autres joueurs et depuis c'est l'escalade. Pas une journée sans ASL ou presque. +o(
Il me reste à découvrir les tournois et je pense que ça se fera à Nîmes en avril.

Hors ligne Phil HIP

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 393
  • +13/-0
En passant par la Lorraine avec mes gros sabots...
« Réponse #10 le: 08 Novembre 2006, 20:02 »
Moi, j'ai découvert ces wargames dans la revue Sciences&Vie, qui vers 79-80, décortiquait chaque mois une de ces étrangetés venues des USA. Les "Air Force", "The Longuest Day", "Iron Men&Wooden Ship", "Tobrouk" et autre "Squad Leader", m'ont fait toute de suite rêvé. Mais hélas, tout ceci était bien inconnu au fin fond des Vosges.
En 80-81, de passage à Paris, je découvre la boutique "Jeux Descartes" et hop, ni une ni deux, je repars avec ce SL tant vénéré. J'ai bien tenté d'y convertir des copains de classe, mais à l'époque, D&D faisait plus de ravage: j'ai terminé comme Dungeon Master car le système de tank de SL ne m'a jamais convaincu.
En 85, en fin de prépa, ASL apparaît, avec son classeur de règles tout beau tout neuf, et toutes les bizarreries de SL remises à plat... je vais enfin pouvoir utiliser des chars correctement.
Mais nouvelle galère pour trouver des joueurs: Internet n'est pas encore aussi répandu et je ne reste pas suffisamment longtemps dans la capitale pour trouver les premiers fans de ce nouveau concept. Je passe mes soirées à découper des pions et à rédiger des mémos (au moins 5 versions), mais sans jamais pousser les pions.
Je trouve mon premier joueur en 1991 à Bordeaux. On potasse les règles ensemble. En quelques années, je me crois devenu un super expert des règles avec 5 parties à mon actif et je commets même un article dans le premier Tactique (avec un vieux Mac SE siouplait). On ne rit pas: on m'en parle encore !!!
En 1998, je reviens sur Paris, rencontre le Philippe PBx et quelques autres et réalise l'écart de niveau qui me sépare des joueurs de tournoi à Lîlle en 1999. Je finis 5ème à l'époque, mais c'était vraiment par pure chance. D'ailleurs, le boulôt et les p'tits drôles de la maison me tiennent ensuite éloigner des pions pendant quelque années.
En 2003, je m'y remets timidement et me fait battre au moins 20 fois d'affilée par PBx. Heureusement, je découvre des adversaires plus faciles à Lilles et à Nimes en 2004. Arnhem 04 sera la révélation.
En octobre de la même année, j'investis dans Internet, découvre VASL et d'un coup ma cadence de parties passe de 10/an à 50+... le niveau augmente tant bien que mal: je commence enfin à comprendre pourquoi je perds si souvent (J'suis rapide à la comprenette, mais y faut m'expliquer longtemps !!)
Je découvre toute la beauté du jeu en 2005 - 2006 : non, ce n'est pas seulement du hasard et qu'est ce qu'on rigole...
La suite reste à écrire.
« Modifié: 08 Novembre 2006, 21:19 par Phil HIP »
"C'était impossible... L'idiot ne le savait pas... Il l'a fait !"
ASLement vôtre

barns

  • Invité
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #11 le: 08 Novembre 2006, 20:46 »
à mon tour,

toujours été attiré par les guerres napoléoniennes et surtout la  seconde guerre mondiale soldat et maquette (je pique l'argent de poche de ma soeur pour acheter des matcbox au 1/72, 5 francs en 1975) l' histoire les bouquins, de plus étant de nature fluette est renfermé je suis  plutôt solitaire,

 en 1981 je vois sur la 2° chaine une émission  sur le hasard...2 bonshommes joue à un jeu appelé Austerlitz. Boing le déclic ! je veux ce jeu, à Noël le Papa nouel m envoie Illiade de IT il ne possédait que ça au magasin de mon bled, puis j'achète plein de IT (waterloo,kasserine, Austerlitz..., je joue seul,

ensuite devenant moins fluet je me fais des copains  :sautgroupe: dont l'un à son petit frère de 14 ans, j'en avais 17 à l'époque qui joue à  un jeu ou il y a des chars des motos et des cartes modulaires,  le dieu SL,je fais quelques parties ça me plait, je m'achète faute de moyen cross of iron, je joue sur des cartes journal du stratège enfin un peu n'importe quoi avec des règles persos...je pars loin effectuer mon service mais je prend avec moi mon cross of iron,

en revenant je n'ai plus de copaing, mais le jeune de 14 ans devient mon meilleur ami (il en à 18 à présent) on fait les 400 coups du SL mais aussi plein d'autres jeux, ma futur épouse s'endormait sur mon lit pendant nos parties, ses études et mon métier nous séparent, on se fait quelques parties lorsque l'on se voit, il s'achète tout ASL d'un bloc en 1991, moi j'ai largué SL parce que je me prenait des grosses volées et je pigeais rien...en 1992 il me paye le RB et beyond valor, suite au cadeau que je lui avais fait (Fire in the East)

je n'y comprend toujours pas grand chose, je l'atèle à lire le RB, je m'achète des modules, je m'abonne à tactique, bref rien de terrible, seulement des parties en solitaire le temps passe et mes modules prennent la poussière.

je fais une partie contre un joueur de Rennes Fred dit aussi Lapin  je me prend une raclée sur "going to the church", puis je tombe ou sur dieu, oups,  sur Xavier, qui m'injecte le virus ASL qui ne me lachera  plus même si je ne joue pas assez souvent.

Dorénavant je garde Longuest day's  et mes autres wouargames pour mes vieux jours j'hésite à les vendre

...

Bruno

Ps : je signale que mon avatar ce n'est pas ma tronche réelle...



Hors ligne Jean LL

  • 10-3
  • *
  • Messages: 891
  • +13/-1
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #12 le: 08 Novembre 2006, 22:46 »
C'est marrant, en lisant vos postes, je me dis que quand j'étais gamin, j'aurais bien voulu vous avoir comme voisins !
J'avais bien des copains quand j'étais jeune mais ils étaient du genre... Comment dire... "agricoles"

Allez, à mon tour de raconter mes souvenirs d'ancien combattant.

Moi aussi, je lisais les articles de Science et Vie : des articles très détaillés. Je me rappelle que des présentations de jeux comme "88" (Yaquinto) et "Tobruck" (AH) m'ont longtemps fait rêver. J'étais déjà attiré par les wargames tactiques sans trop savoir ce que c'était.

Mais, déjà sage à l'époque (j'avais 4 ans et demi), j'optais pour des wargames avec des règles en Français : les jeux Descartes ne me semblant pas très beaux ni élaborés, j'optais pour International Team : Rommel... que je faisais acheter par un copain parce que moi, j'avais pas un rond.

Puis, je tombais sur des fiches de scénarii pour Squad Leader dans Casus (difficile à trouver Casus...) ou J&S, je ne sais plus, et là ça a fait tilt.
J'en ai passé du temps à les regarder à la loupe. Je me rappelle notamment d'un scénar sur Villers Bocage (avec Wittman) dans un Hors série de Casus : il y avait toute une panoplie de véhicules anglais : quel luxe ! J'ai compris que c'était LE jeu que je cherchais)

J'échetais donc SL auquel je jouais longtemps seul (Hill 621 est sans doute le scenar auquel j'ai le plus joué)

En Champagne pouilleuse, les adversaires sont rares. Pourtant, j'en trouvais un à 30 bornes de chez moi, un certain Gilles Gardeur vers 1990. C'est contre lui que j'allais jouer une fois par semaine les 6 ans qui suivirent.
Un rythme de jeu assez lent et appliqué mais des parties très prenantes (des campagnes RB aussi).

Gilles qui était un peu plus âgé que moi, me motivait pour participer avec lui à un tournoi à Montgeron. Surement en 92. C'est surement là quej'ai joué "Thullin..." contre toi, Georges,

1997, je délaisse un peu ASL et mon copain Gilles. Du coup, il abandonne définitivement. Dommage.
C'est une période assez difficile de ma vie, je bois et me prostitue.
Si je ne m'abuse, cette période correspond aussi à un moment ou ASL était presque à l'agonie.

Je m'y remets en 1999/2000 en arrivant à Lille. Je suis seul dans la région et je me rappelle qu'il y avait un
beau brun qui jouait rudement bien à ASL : François B alias l'Eléphant. Quelle idée ce surnom pour un joueur si fin ! Et puis il n'était pas encore très gros à l'époque.
Je le contacte et me revoilà reparti.
Aujourd'hui, je joue au minimum une fois par semaine et je ne pense pas que je laisserai tomber de nouveau.
A mon avis, grâce à VASL et Skype.
J'essaie de me rendre à au moins un tournoi par an car c'est quand même dans ces moments là que je m'amuse le plus (aussi bien devant le plateau de jeu qu'"à côté"...)

"Déjà vous n'êtes plus qu'un mot d'or sur nos places.
Déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri"

Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 5 135
  • +38/-0
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #13 le: 08 Novembre 2006, 22:54 »
Ben ça a commencé tout bêtement par un midi de 1996. Etudiant en pharmacie, je m'aperçois que parmi notre bande de 1ère année un peu maboul se trouve un féru 2èGM tout comme môa  8)
Un jour il me dit: "Connais-tu ASL?", je lui répond benoîtement que non et il m'explique qu'il s'agit d'un système tactique 2èGM. Je suis fana de suite et réussi à me faire offrir le RB. Le comble est que je ne jouerais jamais avec cet ami (j'ai essayé de le retrouver depuis, mais ke dalle, dommage!)

Je commence donc à déchiffrer le RB pendant mes vacances entre 2 séances de devorirs de vacances forcés (pas bô de planter les exams), mais toujours pas de pions ni rien, je crois bien avoir lu le RB 3 fois à ce moment-là. L'année suivante j'achète BV, et je continue à lire VV où je découvre un mini-article au sujet du scnar VV4. Je m'attèle à quelques parties en solo, mais c pas l'extase et je plante sur les règles of course!

Une partie tentée face à un cousin "Czerniakow bridgehead", mais on galère tellement avec les règles que nous ne jouons que 2 tours! Mais cela ne l'intéresse pas plus que ça. Je remise mes boîtes dans la maison de vacances de famille et basta. De plus AH est moribond et l'avenir du jeu très incertain, je me morfonds devant tant d'injustice et hurle ma rage dans le froid et la neige durant les nuits de Noël (en gros j'ai le bourdon)

2001, 4è année pharma, je surfe un peu sur le net et nottament histofig. Un beau jour je reçois un mail de notre 658 national qui me demande si une partie m'intéresserait car il est justement en vadrouille à l'EAI de Montpellier, je dis "oui-oui, monsieur, je suis fortement intéressé et je sais très bien où se trouve l'EAI on s'y retrouve". Chose à moitié vraie car je me plante lamentablement et loupe mon premier RDV FtF. Qu'importe, on se file RDV pour une binouze quelques jours plus tard et entre 2 souvenirs de guerre urbaine (RB), Xav me file un exemplaire du FT et me dis "T'es près de Nîmes, c trop con de ne pas tenter un tournoi".Je m'engage à faire ce tournoi et je me présente ainsi en 2002 à mon premier tournoi avec quasi 0 parties au compteur. Je me fais consciencieusement massacré, mais j'apprends plein de règles et repars avec le virus. Depuis, je mets un point d'honneur a participé à ce tournoi tous les ans.

Entretemps, je joue contre plusieurs adversaires de manière épisodiques en FtF et enchaîne surtout les pbem avec Disrupt Michael sur VASL, j'apprends encore beaucoup lors de celles-ci. En 2004, je réussis à convertir un ami et on verse carrément dans l'ASLite avec une moyenne d'une partie tous les 2 jours!!!!! Malheureusement, l'ami n'est pas aussi fiable dans la vie qu'à ASL et une brouille vient tout arrêter. Mais entretemps un autre Guillaume de mon âge et étudiant en pharmacie de surcroît (et amateur 2èGM) se révèle intéressé, on joue depuis régulièrement. Le tournoi de nîmes m'a aussi permis de rencontrer Stéphan, un joueur habitant pas loin de chez moi en Normandie, on joue aussi souvent.
Bref, depuis 2 ans le rythme de croisère est bien pris et m'a collection s'est considérablement enrichie depuis mon entrée dans la vie active   :-)
Le site me permet de trouver des adversaires réguliers, même pour le FtF. Le pied quoi! Bon, mon amie étant présente que le w-e, mon rythme FtF tend à diminuer, mais il y a un autre avantage: Elle habite Lille, ce qui me donne un excellent prétexte pour aller affronter le LOS à l'avenir et séjourner un w-e de Pentecôte du côté de Villeneuve d'Ascq  ;-)

Guillaume
« Modifié: 08 Novembre 2006, 23:01 par Guillaume »
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CG Hatten
ToT4 Stoumont: The Break-In
DTF2 Blitzkrieg!
FrF21 Cavalry Brigade Model
Tac70 Brise-Lames
ESG154 Pulse of Steel
DTF3 True Grit
KGP6 Probing the Villas

Hors ligne jlb

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 463
  • +34/-2
  • Nantes Tactique Club
Re : Comment avez-vous commencé ASL ?
« Réponse #14 le: 08 Novembre 2006, 23:38 »
Bon, comme j'ai l'air d'un con avec les tartines que vous mettez, je continue :

Donc bon, je rencontre Théo. Lui il a déjà joué pas mal à SL, moi jamais. C'est une taule mémorable. Les taules vont d'ailleurs s'enchaîner au fur et à mesure des parties. Je prends des raclés moins radicales à chaque fois mais on est encore loin du compte. J'ai même l'impression que je ne pourrai jamais le battre. En défense je suis trop statique et en attaque trop timide. Je n'apprends pas.

Côté boulot, j'ai commencé à travailler au LRI à Orsay en 1990. La politique de l'équipe de recherche où j'étais était de doter les chercheurs d'une machine pour pouvoir bosser à la maison. J'hérite donc d'un Mac II ci (une bête de course pour l'époque, http://www.apple-history.com/?page=gallery&model=IIci&performa=off&sort=date&order=ASC avec un disque de 80Mo). Je lis 39-45 et je me mets en tête de faire un scénario, « La Batterie de Merville » (gonflé le type, je n'avais jamais joué de nuit ni fait de parachutage :D mais l'action me plaisait) [veuillez m'excuser pour ce scénario  8-O]. Je le mets en page avec Mac Draw II et le montre à Théo « Ouah, super, génial toussa ». L'idée de Tactiques est née de là en fait (sisi pas de Mac, pas de Tactiques). Je ne sais plus trop comment on a pu avoir des auteurs extérieurs pour le n°1 mais toujpurs est-il qu'un an plus tard, il sort.

Je continue de me faire torcher par Théo mais je commence à jouer avec d'autres personnes et plus rarement avec lui. Parmi elles, Daniel Bottemane. Là, c'est la révélation. Daniel est un bon joueur mais surtout, son jeu est limpide et j'apprends énormément (tout en me faisant torcher). Je joue aussi régulièrement contre Philippe Naud, Emmanuel Batisse, Sylvain Ferreira, Jean-Paul Gonçalve. Quelques temps plus tard je rejoue contre Théo « The Battle for Rome ». Je défends avec les italiens. Je place un max de dummies à droite pour forcer les Allemands en face de mes défenses et ça marche. La partie est très tendue et dure pas mal. Tellement tendu que je concède un match nul alors que les Allemands ne pouvaient pas sortir assez de VP. Par la suite, j'ai gagné régulièrement mais on a assez peu jouer ensemble.

Pendant ce temps les Tactiques se succèdent avec de nombreuses scéances de jeu et d'écriture d'articles avec Jean (une paire d'anecdotes seront dans le prochain numéro du Franc Tireur), jusqu'au 9e et dernier numéro.

Probablement à cause d'un phénomène d'overdose, j'ai mis ASL en sommeil pendant 10 ans avant de le ressortir cet été (mon fils allait avoir 13 ans :))
« Modifié: 08 Novembre 2006, 23:41 par jlb »
Le Franc-Tireur, le magazine des fanatiques d'ASL!  http://www.lefranctireur.org