Auteur Sujet: ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!  (Lu 6548 fois)

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #90 le: 01 octobre 2016, 14:32 »
Légende de la dernière carte
4.6 : Envolée de moineaux britanniques pour échapper au 150mm
« Modifié: 02 octobre 2016, 10:17 par Jalna123 »
Dura lex, sed lex

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #91 le: 27 octobre 2016, 22:03 »
19AM T5: "Überraschung!!"

Nouveau tour, peut-être le dernier (dr anglais de 1 nécessaire donc peu probable même si vivement souhaité !)
Julien déballe sa surprise : des renforts d’infanterie en provenance de l’W ! Pile poil dans le secteur où mes SQ s’étaient bien éparpillés !! Après réflexion, je n’ai pas su voir l’évidence : l’achat de renforts dans ce secteurs était obligatoire au vue des nombreux CCP de l’Allemand sur les 2 dernières dates… je vais pê perdre le SQ je j’ai bêtement avancé dans l’église voire plus si Julien a un peu de chance.
Frost se remet de ses émotions en se ralliant. Mais le gros stack qu’il dirigeait est désormais éparpillé… bref faudra pas compter sur eux en DFPh. Cela fait deux fois que le gazier craque sur des MC « faciles »… ce jeu est débile !

En prep, Julien tire un rouge sur son OBA de 150mm => nickel !
Par ailleurs il fait enfumer le secteur SW, prémices désormais connu aux assauts SS. Leur fanatisme les rends extrêmement difficiles à stopper, car même en cas de break, le ralliement est presque instantané (ML broken = 9 + 1 fanatisme +1 building + leadership => Julien rallie souvent sur du 8 ou 9 bien que DM!!). Cet achat est absolument indispensable lorsque le SS est suffisamment fort pour passer à l’attaque. Il faut bien choisir le timing dans la campagne car c’est un achat unique. En l’occurrence, il est très bien placé.
Les panzers-grenadiers SS s’élancent à l’assaut bondissant d’abris en abris et coordonnant parfaitement déplacements et fumigènes. Les chefs de groupe et de section  commandent sans hurler, comme à la manœuvre… le calme des vieilles troupes forgées au fer du combat… Le sergent Steiner fixe de son regard perçant le panzer grenadier Hans. Les hommes se connaissent bien, campagne de France, front de l’Est, Normandie et maintenant la Hollande. Les mots sont inutiles, Hans se saisi de la charge de démolition et masqué par les fumigènes de ses camarades sapeurs d’assaut, le jeune bavarois de 25 ans s’élance vers les positions des red devils. Agile comme un chat maigre, il parvient à poser sa DC sur une gros stack de paras…
C’est tellement beau que j’en oublie presque que si le teuton s’approche de moi ce n’est pas pour vendre du muguet mais plus ma peau pour en faire des canoés.
Julien maîtrise parfaitement sa MPh rendant tout tir inutile au regard des hindrances générées par ses unités.
J’attends donc la DFPh pour réagir. Bien que toujours mal placé, je conserve mon OBA sur place et renvoie une salve de 80mm. Un CH chanceux vient pulvériser un canon de 75 et son crew. L’immeuble s’effondre mais la cave (et son SQ caché) résiste. Un tir indirect de mortier prélève son lot de soldats sur un K/ 4 => break).
Au sud de l’usine principale je mets le paquet et parvient à « breaker » le porteur de lance flamme. Mon stack « récipiendaire » de la DC SS détruit le HS adjacent (FP28 flat). J’estime que c’est une menace plus importante (HtH) que la DC dont les DRM restent « correctes » (+3 bâtiment +1 CX)…
En AFPh, la DC explose et le bâtiment tient => leader + SQ brit broken. Le 2ème SQ, concealed au moment de la pose s’en tire indemne (juste un peu de poussière sur l’uniforme…). Pfuu ! j’ai eu chaud !
Mon crew laissé en DD20 afin de ralentir le SS, se prend un déluge de feu (dont un tir de FT à longue distance). Le flegme britannique ne suffit pas, il succombera à un double break (là aussi Julien à du mettre le paquet). Un autre tir en BB19 breakera un SQ de para, le 458 + LMG qui l’accompagne tiendra le choc.
Au nord-ouest, dans le secteur de l’église, le teuton envoie la purée adjacent FP34+3 => break. De toute façon j’aurais SB pour quitter rapidement la zone… De manière anecdotique, son sniper intervient en breakant un HS porteur de mortier de 51 dans un secteur hors ligne de front.
Bilan de ce tour allemand : RAS, je tiens la ligne et tiens à distance le gros de l’attaque allemande ! Avec l’assurance désinvolte de celui qui n’a pas encore ramassé plein sa poire, j’estime pouvoir encore tenir 1 tour en m’appuyant sur une ligne de bâtiment avant de devoir rompre le contact vers le pont. J’ai essuyé quelques pertes mais cela aurait pu être bien pire. J’inflige au SS des CVP supplémentaires grâce au CH de l’OBA, c’est toujours bon à prendre et compense la perte du crew. Je suis à l’équilibre sur cet item ! Dans le secteur de ma C.ATK fictive, Julien s’est rapidement déployé sans prélever de forces participant à son ATK principale… conclusion : sa « couverture » (en terme militaire, il s’agit de forces positionnées face à une direction pour s’opposer à une éventuelle réaction Eni pouvant menacer l’action principale amie) a été anticipée… je n’aurai pas raison du sang froid de ce vieux renard ! On va quand même « pousser » pour voir… j’ai tout de même un FT dans la zone, cela peut permettre de grapiller quelques CVP de plus.

Pas grand-chose de notable durant mon tour :
-   Secteur SUD : je skulke comme un porc et installe mon dispo défensif pour le tour suivant (2 gros stacks avec Frost et chef 9-2 + moults MG en retrait pour accueillir l’infanterie SS / des SQ porteurs de DC vers « l’avant » pour prévenir toute infiltration…). Je compte sur les PBF délirants pour dissuader le SS d’y aller en force. L’OBA de 150mm fait sa réapparition dans ce secteur avec un AR près du fleuve. A surveiller ;
-   Secteur église : je réorganise mon dispo pour empêcher le franchissement de la route. Mon but : contenir le SS (au moins 2 sections) ;
-   Secteur nord : je pousse doucement comme prévu et m’approche à portée de FT… à suivre le tour prochain.

Dr brit de fin de date : => je ne roule pas le « 1 » nécessaire… 6ème tour à suivre !

Appréciation de situation : confiant en l’avenir, je sirote mon thé en songeant à la grosse teuf que nous ferons quand ces pignoufs du XXXème Corps daigneront pointer leur nez…

Bilan des pertes:
Anglais:
- 1SQ para
- 1 HS AE
- 2 crew
- 1 LMG
SS:
- 2 x leader 9-1
- 1 x leader 8-1
- 2,5 SQ SS
- 1 SQ 2nd ligne
- 1 crew
- 1 TIGRE
- 1 SPW 250/10
- 1 SPW 250/1
- 1 AT75L


Légende des cartes :
5.1 : « surprise ! »
5.2 : Arrcht ! la zmoke en prep !
5.3 : Assaut SS comme à la parade
5.4 : Spare de l’OBA brit
5.5 : DFPh brit
5.6 : Situation à la fin du tour SS
5.7 : Situation à la fin du tour Brit
« Modifié: 28 octobre 2016, 10:13 par Jalna123 »
Dura lex, sed lex

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #92 le: 27 octobre 2016, 22:04 »
Légende des cartes :
5.1 : « surprise ! »
5.2 : Arrcht ! la zmoke en prep !
5.3 : Assaut SS comme à la parade
5.4 : Spare de l’OBA brit
5.5 : DFPh brit
5.6 : Situation à la fin du tour SS
5.7 : Situation à la fin du tour Brit
Dura lex, sed lex

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #93 le: 27 octobre 2016, 23:09 »
19AM T6: "un mouchoir, peut-être ?"

Encore un tour… le dernier j’espère…

Le colonel Frost surveillait le secteur de l’usine à la recherche des silhouettes caractéristiques des panzers grenadiers se détachant dans le fumigène nazi [lui aussi est nazi, oui monsieur !]…il jette un œil autour de lui et observe ses vaillants paras : il est confiant, ses red devils ne lâcheront rien ! Au loin le bruit des détonations de l’artillerie allemande ont disparus. « Enfin un peu de répit » songe-t-il lorsque le cri du caporal Smith le sort de sa torpeur « incomiiiiiiiiinggggggg !! ».
Le 150mm fait son retour par la grande porte : une LOS tordue comme on les aime, une dérive au bon endroit (pour l’allemand) et une série de DR de fou ! Il fallait bien que cela arrive mais j’ai beau être matinal… :
-   Un CH dans la trench de Frost pulvérise 1,5 SQ + MMG. Frost craque (normal cette fois ! 4MC) et la tranchée disparait !;
-   Le 2ème gros stack en prend aussi plein la poire avec 2 SQ brokens.

Julien me déballe une nouvelle surprise : des renforts d’infanterie (1 section à priori) en provenance du sud via le pont !! Encore une fois, ces derniers étaient obligatoires…  mais c’est plutôt une bonne nouvelle car j’ai maintenu un bon dispositif dans la zone. Le comité d’accueil est fin prêt, ça va saigner…

Galvanisés par les résultats spectaculaires de leur artillerie, les SS relancent leur action. Encore une fois de grosses pipilles noires viennent au contact chatouiller mes paras. Comme escompté  ma ligne avant freine suffisamment les teutons pour éviter un débordement. Mais l’AFPh s’annonce difficile. Hans, maso dans l’intimité, s’est emparé d’une nouvelle DC et l’a posé avec succès sur  un SQ para + DC. Julien pousse fort malgré tout, il cherche à exploiter les résultats de son OBA et il a bien raison => 2 tigres entrent dans l’usine accompagnés de moults SQ et autres leaders charismatiques (10-2). Profitant des smokes jetées à tout va par les AE, le SPW250, coincé jusque-là entre mon Mo de 76 et l’AT de 57, tire sa révérence, file à l’allemande et se met à couvert.
Dans le secteur de l’église, Julien ne cherche pas le contact et skulke.
Au nord, maintenant que son écran de couverture est en place, le SS s’aventure à venir me chercher => il fait disparaitre une pile de dummy.
Sur le pont, les renforts restent sagement hors carte…

En DFPh, mon OBA ne fait rien de plus.
Au nord, le FT break un SQ. Au sud, je jette mes DC faisant s’effondrer l’hex d’usine contenant 2 SQ et le tigre Royal. La DC plus au sud break un SQ + leader clouant seulement les lanceurs, bonne manip. Je concentre les maigres tirs d’IFT qui restent dans ce secteur pour provoquer des double break en vain.
Sur le pont et en vue d’anticiper l’entrée des renforts en APh, je place des acquis avec un Mo de 76 et un canon de 57 que je dévoile. Ces pièces devaient s’opposer à du blindé entrant par le pont (type de force que j’estimais en planification le plus probable contrairement à de l’infanterie).
En AFPh, ivre de vengeance Julien envoie du lourd => un tir de FT casse mon leader 9-2 qui avait tenu sous le 150, break le SQ valide et réduit les 2 SQ broken…
Le 10-2 teuton remet une louche sur Frost => les petits DR pleuvent et j’en prend à nouveau plein la tronche : Frost est blessé et je perds 1 SQ par double break.
Un autre tir provenant d’une grosse pipille noire break un SQ d’infanterie sur planeur + LMG.
La DC SS explose et break mon SQ (cela aurait pu être pire…).
Maigre consolation, Julien vide le 2ème FT sur un 10.

Un filet de sang s’écoule des oreilles de John Frost. Allongé sur le ventre il relève doucement sa tête. Cette dernière est si douloureuse qu’il lui semble qu’un bûcheron canadien vient de lui asséner des milliers de coup de manche de pioche. Son bras droit lui indique clairement qu’il a été touché. C’est en tournant la tête pour constater la gravité de ses blessures que son regard s’arrête sur ce qu’il fût il y a encore quelques secondes une fière section de parachutistes. Les corps mutilés de ses hommes jonchent le sol qu’il ne reconnait pas. Son instinct lui commande de se lever et de fuir…

En APh, les renforts SS « advancent » sur le pont : vengeaaaaance !!

Bon… cela devait finir par arriver… l’excès de confiance est aussi mauvais que de stacker à ASL… alors lorsqu’on combine les 2  pêchés cela fait très mal…
Maintenant il faut :
-   Me débarrasser des renforts sur le pont pour récupérer quelques CVP ;
-   Me barrer très vite de là en favorisant la dispersion afin de limiter les effets ravageurs de l’artillerie lourde allemande.

La Prep se passe bien : mon mortier et mon 57L parviennent à faire perdre le camo aux imprudents SS qui se baladent sur le pont. Il faut quand même forcer le destin à grand coups d’intensifs aux cris de « m’en fout » révélateur d’un moment de solitude que tout joueur d’ASL connait (Julien exultera de m’avoir arraché ces cris ; ). Puis mes paras postés dans le blockhouse finissent le travail (FP16-2… snake => 4KIA… fermez le ban !).
En MPh je rompt le contact aussi vite et loin que je le peux vers le pont, abandonnant parfois des armes à CVP (Mo de 76 dm). J’espère vraiment que la date se terminera là sinon cela risque d’être tendus niveau CVP… 1 chance sur 2.
En DFPh, Julien poursuit son œuvre destructrice avec son OBA. Extra chit passé les obus de 150 pleuvent et font disparaitre 1,5 SQ de plus sur double break… un sniper allemand vient cueillir un 9-1 sur les manœuvre de repli. Ça taille sec dans mes rangs, preuve que je n’ai pas su m’exfiltrer au bon moment.

La fin de tour arrive… dr… => « 2 » !
Ouf!

Bilan des pertes:
Anglais:
- 1 x leader 9-1
- 5 SQ para
- 1 SQ Codo
- 1 HS AE
- 1 HS glider
- 2 crew
- 1 MMG
- 1 LMG
- 2 DC
SS:
- 2 x leader 9-1
- 1 x leader 8-1
- 1 x leader 8-0
- 5 SQ SS
- 1 SQ SS AE
- 1 HS SS
- 1 SQ 2nd ligne
- 1 crew
- 3 x LMG
- 2 x DC
- 1 x FT
- 1 TIGRE
- 1 SPW 250/10
- 1 SPW 250/1
- 1 AT75L

Résultat de campagne :
- Pertes totales anglais sur la campagne : 40 CVP. J’ai encaissé 20 CVP cette date soit autant que sur l’ensemble des autres dates ! Joli travail des artilleurs allemands.
- Pertes totales allemandes sur la campagne : 141 CVP

Le ratio est donc de 3,525 en faveur des paras… il n’aurait pas fallu une date de plus…

Légende des cartes :
6.1 : Faiseur de mort
6.2 : Renforts allemands !
6.3 : Assaut SS, fin de MPh
6.4 : Le tour le plus sanglant de la campagne
6.5 : Redéploiement anglais
6.6 : Situation à la fin de la campagne

Appréciation de situation en fin de campagne : rétrospectivement je trouve cette campagne équilibrée grâce aux conditions de victoire. L’infériorité chronique dont souffre le SS en début de campagne ne doit pas masquer les objectifs : il ne s’agit pas de s’emparer d’objectifs terrains mais bien de jouer sur les pertes.
L’anglais dispose au départ d’une force de frappe très largement supérieure. Il ne sert à rien pour l’Allemand de chercher à s’y opposer. Il est préférable de se replier en bon ordre (facile à dire…) pour préserver ses forces en vue de la C.ATK. Elle sera d’autant plus rapide et plus puissante si l’allemand parvient à conserver son OB. Tout risque inutile doit donc être proscrit (facile à dire).
Néanmoins l’allemand a besoin de disposer d’une base territoriale solide à partir de laquelle il pourra lancer sa C.ATK. Le block N est parfait. Passé les 2 premières dates il est particulièrement difficile à saisir pour le brit. L’Allemand doit tout faire pour le conserver coûte que coûte (pas trop compliqué car les règles stipulent qu’en fin de date il suffit de conserver au moins une location pour chasser l’ensemble des assaillants).

Si je devais refaire des choses :
-   Je chercherai à m’emparer du block N au début de la campagne ;
-   J’exploiterai mieux le RAPFOR écrasant en début de campagne (notamment date 3) pour empêcher le SS de remonter trop en puissance ;
-   J’utiliserai davantage les set DC (pas lors du setup car ce n’est pas possible mais en cours de date afin d’interdire certaines lignes et canaliser l’attaque allemande dans les découverts ;
-   Je romprais plus rapidement le contact sur la dernière date. Trop confiant par rapport aux résultats favorables obtenus les 5 premiers tours j’ai sérieusement sous-estimé la FP teutonne et j’ai commis le pêché capital : « stacker ».

Excellente campagne qui s’est étalée sur 3 ans (2 ans d’interruptions en raison de mon indisponibilité). J’ai encore une fois particulièrement apprécié de jouer avec mon « buddy » Julien. Son flegme et son fairplay même dans les moments difficiles sont remarquables. On a bien rigolé et j’espère qu’il prendra plaisir à lire cet AAR.
Bref, beaucoup de satisfaction. Le jeu en campagne procure des sensations uniques que les scénars stand alone ne peuvent générer (brouillard de la guerre, planification à long terme, gestion des troupes…). J’incite tous ceux qui lorgnent sur le jeu en campagne depuis trop longtemp à franchir le pas. VASL offre souplesse (alternance des séances live et pbem) et permet de jouer sans monopoliser la 3ème aile de votre château pendant de longues années.


Notre prochain défi : la grosse campagne de TARAWA!! Je jouerai le marines et Julien le Jap.
Contrairement à Arnhem où il aisé de se protéger, je sens que je vais déguster !! juste retour des choses !

THE END
« Modifié: 30 octobre 2016, 16:49 par Jalna123 »
Dura lex, sed lex

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #94 le: 27 octobre 2016, 23:10 »
Légende des cartes :
6.1 : Faiseur de mort
6.2 : Renforts allemands !
6.3 : Assaut SS, fin de MPh
6.4 : Le tour le plus sanglant de la campagne
6.5 : Redéploiement anglais
6.6 : Situation à la fin de la campagne
Dura lex, sed lex

Hors ligne Julien D.

  • 9-1
  • *
  • Messages: 249
  • +6/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #95 le: 28 octobre 2016, 00:33 »
Extraordinaire AAR Pierre !! vraiment, tu es super doué.  Je me suis super bien régalé à lire et je pense que je vais pas m'en lasser de le relire de temps en temps.
Hey ! J'ai quand même attendu 3 ans avant de pouvoir le lire, il y en a qui divorce avant ;-)

J'ai bien rigolé en lisant les multiples blagues et clins d'oeil ;-) et apprécié toutes tes indications de tactiques avec clichés, schémas etc ... c'est génial.

Encore félicitation pour ta victoire c'était très bien joué et c'est resté tendu comme un élastique de string jusqu'au bout !
Bon le teuton est un peu à mon gout très restreint dans les manoeuvres et dans les options dans cette campagne I d'AbtF, mais c'était un vrai plaisir de la jouer contre toi.
Mon gout immodéré pour les charges héroïques au HT (ne me demande pas pourquoi, ça frise l'irrationnel  8-O) m'a couté très cher mais le brit a bien manoeuvré en toutes circonstances.
J'ai beaucoup appris, pas tant dans le sens ASLesque, mais plutôt dans l'utilisation des forces et de la manoeuvre. Et surtout, c'est le plus important comme tu le soulignais, on a bien rigolé et on s'est bien fait plaisir !

M'en vais te couler une paire de LVT avant que tu puisses sortir ta pelle pour faire des pâtés de sable sur Betio ;-)

« Modifié: 28 octobre 2016, 12:09 par Julien D. »

Hors ligne Julien D.

  • 9-1
  • *
  • Messages: 249
  • +6/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #96 le: 28 octobre 2016, 01:27 »
Ah si ! tu as été surpris par mon axe d'attaque sur la dernière date, je vais te donner le pourquoi.

Comme tu l'as (durement) constaté la "pince" OBA de 150 et front d'attaque pourvoyeuse de CVP ne pouvait se faire, je pense, que dans ce secteur. La difficulté étant effectivement le découvert d'approche qui n'est pas facile à négocier (d'ou mon coup de folie avec le Tigre...). Elle était prévu dès le début, et elle me permettait avec le block N d'avoir de l'espace pour une base d'attaque/repli alors qu'ailleurs c'était l'arrivée à poil au bord de la carte. Le block N me permettait d'utiliser mes canons comme générateurs de SMOKE, c'était leur principale fonction couvrir l'infanterie, tout en étant loin d'une contre-attaque audacieuse anglaise.

Il est difficile de positionner l'OBA dans le secteur O au NW centre avec des options de secours, c'est plutôt dommage avec un outil pareil.
De plus l'expérience la date précédente m'a conforté dans le sentiment que ce secteur était très difficile à négocier. Les canons ne peuvent tirer que sur la première ligne et après ils servent plus à rien, je parle même pas des AFV qui ont un intérêt très limité sauf pour le brit ;-). De plus les renforts anglais auraient afflués de partout.
L'approche par la bif qui aurait consisté à se faire cueillir en PBF ou comme tu l'avais prévu avec FT et DC, dans ta ligne de tranchée juste derrière allait plutôt piquer. En plus tu pouvais skulker comme un fou et à loisir et pas moi (les road c'est pas terrible pour ça).

Le rideau de couverture en face était suffisamment conséquent (je n'avais qu'une ou 2 piles de dummies) avec au moins 7 ou 8 sq+ LMG +2 ldd 8-1 pour éviter justement de "distraire" mon attaque principale et gérer d'éventuelles contre-attaques.

Le pont c'était du suicide comme d'ailleurs c'est arrivé, en fait j'ai longtemps hésité pour l'achat dans ce secteur j'ai failli prendre un JagdPanther mais sans infanterie il n'aurait pas tenu longtemps face à tes hordes de 9-2 ;-)

A l'ouest ben vu les enfilades à découvert même avec 3 sections c'était vraiment pas évident. J'ai donc choisis de frapper fort à l'est en espérant que nous choisissions tous les deux Attack. Ce qui m'aurait permis de me placer après toi. Cela n'aurait pas changé grand chose au niveau de ton set up, mais cela m'aurait permis d'avoir un coup d'avance sur le timing.

En fait je craignais surtout qu'il n'y ait pas grand monde au sud-est, ce qui aurait tout flanqué par terre et m'aurait obligé à changer d'axe en catastrophe ;-)
« Modifié: 28 octobre 2016, 12:09 par Julien D. »

Hors ligne Lionel62

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 235
  • +8/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #97 le: 28 octobre 2016, 07:25 »
Merci pour l'AAR et on attends avec impatience Tarawa !

Lionel
En cours PBEM :
plein de playtests
orga tournoi du forum
Cybervasl VI

Hors ligne Guillaume

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 4 107
  • +37/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #98 le: 28 octobre 2016, 09:08 »
Très bel AAR, félicitations!

Je rejoins votre analyse sur l'équilibre de cette campagne, si la situation semble déséquilibrée en faveur du teuton, elle est compensée par des objectifs très ambitieux!

L'un des points un peu plus pénible reste quand même les Ammo et Water Shortages qui sont assez aléatoires dans leur apparition et qui ont un très gros impact sur la capacité de résistance du para!

Guillaume
ASL15Trapped!
VotGCGIIIBattle Along the Riverbank
FT21Hill of Death
Tac57Baroud d'Honneur
BFP70Emperor of Shozu Hill
AP126Maryuma's Stronghold
ASL181Gavin Take
ASL26Tanks in the Street
J103Lenin's Sons
FB26Crossing the Bloody Meadow

Hors ligne Jalna123

  • 10-3
  • *
  • Messages: 785
  • +7/-0
Re : ABTF: le point de vue anglais: SS et autre TEUTON S'ABSTENIR!!!
« Réponse #99 le: 28 octobre 2016, 09:27 »
Citer
Ah si ! tu as été surpris par mon axe d'attaque sur la dernière date, je vais te donner le pourquoi.

Comme tu l'as (durement) constaté la "pince" OBA de 150 et front d'attaque pourvoyeuse de CVP ne pouvait se faire, je pense, que dans ce secteur. La difficulté étant effectivement le découvert d'approche qui n'est pas facile à négocier (d'ou mon coup de folie avec le Tigre...). Elle était prévu dès le début, et elle me permettait avec le block N d'avoir un de l'espace pour une base d'attaque/repli alors qu'ailleurs c'était l'arrivée à poil au bord de la carte. Le block N me permettait d'utiliser mes canons comme générateurs de SMOKE, c'était leur principale fonction couvrir l'infanterie, tout en étant loin d'une contre-attaque audacieuse anglaise.

Il est difficile de positionner l'OBA dans le secteur O au NW centre avec des options de secours, c'est plutôt dommage avec un outil pareil.
De plus l'expérience la date précédente m'a conforté dans le sentiment que ce secteur était très difficile à négocier. Les canons ne peuvent tirer que sur la première ligne et après ils servent plus à rien, je parle même pas des AFV qui ont un intérêt très limité sauf pour le brit ;-). De plus les renforts anglais auraient afflués de partout.
L'approche par la bif qui aurait consisté à se faire cueillir en PBF ou comme tu l'avais prévu avec FT et DC, dans ta ligne de tranchée juste derrière allait plutôt piquer. En plus tu pouvais skulker comme un fou et à loisir et pas moi (les road c'est pas terrible pour ça).

Le rideau de couverture en face était suffisamment conséquent (je n'avais qu'une ou 2 piles de dummies) avec au moins 7 ou 8 sq+ LMG +2 ldd 8-1 pour éviter justement de "distraire mon attaque principale et gérer d'éventuelles contre attaque.

Le pont s'était du suicide comme d'ailleurs c'est arriver en fait j'ai longtemps hésité pour l'achat dans ce secteur j'ai failli prendre un JagdPanther mais sans infanterie il n'aurait pas tenu longtemps face à tes hordes de 9-2 ;-)

A l'ouest ben vu les enfilades à découvert même avec 3 sections c'était vraiment pas évident. J'ai donc choisis de frapper fort à l'est en espérant que nous choisissions tous les deux Attack me permettrais de me placer après toi ce qui n'aurait je pense pas changé grand chose au niveau de ton set up, mais cela m'aurait permis d'avoir un coup d'avance sur le timing.

En fait je craignais surtout qu'il n'y ait pas grand monde au sud-est, ce qui aurait tout flanquer par terre et m'aurait obliger à changer d'axe en catastrophe ;-)

c'est cela qui est vraiment interréssant en campagne: la faculté d'élaborer des plans et de les confronter à ceux de l'adversaire (comme dans la vraie vie en somme   :-D).
Avec le recul, ton axe d'attaque était logique. On a tendance à ne retenir que ce qui nous arrange lors des phases d'analyses et de planification. En l'occurence, une ATK via le block O aurait fait mon jeu => tu aurais tapé quasiment dans le vide et aurait perdu bcp de temps!
bon il va falloir que je me mette à la lecture de BRT...  ;-)
Dura lex, sed lex