Auteur Sujet: AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL  (Lu 3632 fois)

Hors ligne Philippe Briaux

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 731
  • +40/-1
Re : Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #15 le: 30 Mai 2015, 23:58 »
Tirer sur la sortie du pont n'est pas la solution idéale car, même détruit sur cet hex, un véhicule allmnd est réputé avoir rempli la condition de victoire (cf le immediately de la mission).

C'est pour ça que je dis de tirer dès le premier SPW (ou StuG si tour 3). Le "immediately" concernerait ici le dernier véhicule : une fois de l'autre côté du pont, plus le temps de lui tirer dessus !
« Modifié: 31 Mai 2015, 00:00 par Philippe Briaux »

Hors ligne benj

  • Silly Squirrel
  • Administrateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 031
  • +52/-3
  • You missed me, you didn't even touch me !!! (dud)
    • Cote 1664
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #16 le: 31 Mai 2015, 09:52 »
Tirer sur la sortie du pont n'est pas la solution idéale car, même détruit sur cet hex, un véhicule allmnd est réputé avoir rempli la condition de victoire (cf le immediately de la mission).

C'est rédigé comment cette condition de victoire ?
« Au final, le meilleur fumigène Russe reste le Panzerfaust »

Hors ligne Philippe Briaux

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 731
  • +40/-1
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #17 le: 31 Mai 2015, 10:52 »
L'Allemand gagne immédiatement s'il a 18 points GO (des unités entrant au tour 2) de l'autre côté de la rivière. Donc le "immédiatement" fait que dès que le dernier des 18 points franchit la rivière, c'est gagné / pas le temps de tirer dessus (fallait tirer avant).

Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 5 258
  • +39/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #18 le: 31 Mai 2015, 11:11 »
De même si des unités déjà passées sont détruites ou démoralisées, elles ne comptent plus (au moins temporairement) dans le décompte de VPs; Le plus comique serait un berserk repassant la rivière

Guillaume
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CG Hatten
ToT4 Stoumont: The Break-In
FrF21 Cavalry Brigade Model
Tac70 Brise-Lames
ESG154 Pulse of Steel
ASL89 Rescue Attempt

Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 5 258
  • +39/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #19 le: 31 Mai 2015, 22:48 »
Ronde 3: SP230 Rimling Circus

Après ma victoire sur l'Eléphant je suis content, même si j'estime avoir profité de VCs d'un scénar clairement "gambit".

je suis content... quelques minutes car la loi des appariements me laisse 2 possibilités LaurentF ou Philippe Briaux, Joël et moi jouant les "faibles" dans ces "demis". gasp, ça va pas être de la tarte!

On me désigne donc Laurent que j'ai eu l'occasion de rencontrer au Ring il y a déjà quelques années, nous avions alors joué un scénar opposant Ricains et Jagdtiger avec bibi dans le rôle des Potes de Captain America, j'avais bien évidemment perdu.

Comme l'histoire ne se répète jamais nous tombons d'accord sur SP230 avec Laurent au commande de Jagdtiger flambant neuf et votre serviteur drapé dans sa bannière étoilée (pas facile pour lancer les dés!)



Come vous pouvez le con se tâter, l'aire de jeu est assez grande (la carte, pas le ... bref, vous saisissez la nuance).
Désolé pour l'aspect "vue satellitaire" du coup, vous pouvez l'agrandir un peu en cliquant dessus.

Laurent opte pour une attaque concentrée à l'est avec seulement quelques appuis sur la colline (HMG, un Jagd, l'obs d'OBA et un SPW250 lance-patates qui ne fera rien de terrible)

Mes yankees joyeux de naïveté, la fin de guerre approchant, se sont placé majoritairement en hauteur pour avoir un champ de tir le plus important impossible, y compris sur la colline lvl 1. Il sera toujours possible de faire du skulk vertical le moment venu.

L'entrée en matière teutonne se passe bien, ma HMG ne faisant vraiment rien de notable (un PIN de mémoire) mais sa menace à tout de même pousser mon adversaire à une certaine prudence. Il cherche très clairement à faire passer son infanterie par les bois.

J'attends donc l'intervention de mon OBA pour démarrer la danse et compte aussi m'occuper de la sienne.

Côté OBA, ça plane pour moi comme le claironnait un belge à la joue trouée, j'opte pour du harrassing vu le peu de différence d'efficacité vis-à-vis des AFVs et me permet de "traiter" plus de monde. Résultats: un SPW immo, un sqd éparpillé façon puzzle avec son PSK en cadeau bonux.

Côté soin de l'observateur adverse c'est moins beau, ma gourmandise ma faisant casser définitivement le Gun d'un Sherman en intensif (je touchais sur un 6), erreur d'autant plus stupide que je repositionne un Sherman au centre pour spécialement m'occuper de l'animateur radio au tour suivant. Il aura malheureusement eu le temps de lancer une flopée de jingles FFE avant d'abandonner les ondes sous un tir de MGs+76mm (déroute en pointillés)

C'est que Laurent pousse fort (une manie chez mes adversaires, moi qui ne leur aie jamais rien fait pour mériter cela... ou si peu) et mes avant-postes pris sous son OBA dans l'église me font vite défaut. Je commets aussi la grave erreur de me faire surprendre par sa HMG en couverture qui me tue 2 sqds en KIA sec à chaque fois (l'OG ayant la propension à attirer les balles on dirait!). Je ne suis donc pas à la fête.

Je réussis pourtant à "traiter" le Jagd en appui sur la colline en l'immobilisant avec l'un des MTRs de 81 et en masquant son champ de tir avec du phosphore, un court répit.

Tant bien que mal je rameute du monde en deuxième rideau, mes renforts arrivent à temps car je perds aussi les 2 Shermans sur des snipers (son sniper de 3 interviendra au moins 6 fois dans la partie).
L'un d'eux va couvrir le sud du village pour éviter un mouvement tournant des voitures de sport SPW, mais tombe sur un double 38t à la place (un Jagd) qui le démembre assez logiquement.
 Un autre va sur la colline lvl3 et le dernier en appui au centre.

Vide de réelle opposition dans ce secteur, Laurent lance alors un assaut blindé général qui sera suivit par ses troupes ensuite. Les SPWs jouent alors les Mister Freeze en bypass motion de mes unités (dont le 57L tout juste vainqueur d'un StuG), mes multiples tentatives sont mitigées, un sqd dans le premier bâtiment objectif réussissant en SFF à en détruire un!

Le massacre s'amplifie car un StuG se fait surprendre par un ricain créole qui le zouke lors d'une tentative d'OVR à travers un mur. Le Wirbelwind se croît touché par la grâce quand un obus de 90mm ricoche sur sa peau toute fine (Dud!), tout à sa contemplation il ne voit pas arriver le second qui lui démantibule la mâchoire et tout le reste avec.

Dans le même registre de délicatesse, un autre StuG fonce sur le bâtiment objectif, échappe lui aussi miraculeusement à une rocket (TK DR de 11, c'est quoi ces munes pourries?) qui aura tout de même crâmer la moitié du sqd ayant fait feu, mais entraîner un HoB juste après (HS devient fanatic + un Hero!!!)

Comme vous le voyez nous sommes alors en plein programme "figure libre" (alias portnawak) ce qui décide Laurent à tenter le triple axel en saut périlleux arrière sans les mains et par la face nord seulement pour le plaisir de nous faire chercher dans le Rule Book, j'en suis sûr.
Le StuG rentre alors DANS la maison (une rowhouse en bois), rien de très original me direz-vous.
OUI MAIS...
Non content de venir s'essuyer ses chenilles sur mes Rangers, Laurent pousse la facétie jusqu'à démolir toute la décoration et patatras v'là la maison par terre (cdr 1 sur le Bog Check), Il aurait pu finir à la cave, mais non trop facile, trop classique!
Evidemment mon jeune Hero tout juste sorti du four et béat de naïf courage voit ses illusions s'effondrer en même temps que la poutre qui lui fracasse le crâne (idem pour le HS dont le statut fanatic ne change pas grand-chose, au moins ils ne tremblent pas quand la cheminée les écrabouille)
Tant qu'à faire et vu qu'il y a un étage, autant s'en servir et boum on joue aux dominos avec la maison d'à côté qui s'effondre à son tour. Entre nous, il aurait démoli l'autre hex de la rowhouse, cela m'aurait arrangé car la maison étant ruinée elles ne correspondrait alors plus aux VCs (qui parlent clairement de multi-hex wooden BUILDINGS)

A près tant de haine mécanique à côté de laquelle l'ensemble des Mad Max  ressemblent à un épisode des Télétubbies censuré dix fois. Laurent lance enfin ses hordes teutoniques et là mon petit sqd déjà en final (celui ayant désossé un HT avec les dents) va nous sortir des FPFs bien sympa réusissant à notamment éradiquer un sqd venu trop près (KIA!)

C'est à ce moment-là (23h30) que Laurent me concède  la victoire, la fatigue semble avoir eu raison de lui et il faut reconnaître que la partie est assez dense en matos et unités ce qui ne facilite pas les choses, les dernières péripéties ont un peu plus accentué tout cela. Laurent reconnaît lui-même que la partie est encore disputée, même si il est vrai que 2 impulses seulement pour aller chercher encore un autre building multi-hex en bois, ça fait un peu juste, surtout que mon OBA est toujours dans la danse et que je prévois bien évidemment de lui arroser la tête avec, quitte à m'en prendre une partie sur la tronche.

Bon, ben on est en finale, tout va bien, y a plus que Philippe Briaux à vaincre! Ben voyons, et vous voulez pas que je vous fasse cela couplé avec un numéro de claquettes tant qu'on y est?

Bon ne boudons pas notre plaisir, j'ai atteint mon objectif initial, une majorité de victoires, mais je ne pensais pas que cela se ferait avec une finale au bout, bilan très positif. Honnêtement, en me couchant ce soir-là, je ne me fais pas trop d'illusions sur la suite et trouve qu'une finale, ça me convient déjà très bien

3-0
« Modifié: 31 Mai 2015, 22:57 par Guillaume »
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CG Hatten
ToT4 Stoumont: The Break-In
FrF21 Cavalry Brigade Model
Tac70 Brise-Lames
ESG154 Pulse of Steel
ASL89 Rescue Attempt

Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 5 258
  • +39/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #20 le: 04 Juin 2015, 23:18 »
Ronde 4: BFP50 Alligator tanks

Bien nous y voilà LA finale.

Philippe et moi n'avons qu'un seul scénar en commun: BFP 50 le choix est donc vite fait. Côté camp, nous bidons chacun J0 et le dr me désigne comme gagnant, je prépare donc ma défense comme indiquée ci-dessous (mes défenses sont notés dans un petit calepin à l'avance, on gagne pas mal de temps!)



Chers lecteurs, vous qui vous demandez comment réussir une finale, vous qui vous demandez comment aller tutoyer l'olympe de l'Area, vous qui vous demandez comment mettre bas Philippe Briaux... Euh pardon mettre à bas Philippe Briaux, la différence est sensible (surtout pour lui!).

Et bien cher lecteurs, tenez-vous bien!
... Euh, tenez-vous mieux, s'il vous plaît...
Donc cher lecteurs, disais-je, vous allez enfin connaître le secret.

Ce secret c'est un plan défensif machiavélique, minutieusement préparé, peaufiné, calibré, chouchouté dans ses moindres détails. Et surtout, c'est que ce plan si bien huilé ("si il est si bien huilé, tu sais où..." enfin, bref passons), ce plan donc, et c'est le point le plus important, ne va absolument pas fonctionné, mais alors pas du tout, du tout , du tout.

Mes troupes vont se faire marcher sur la gueule mais d'une force interstellaire à faire pâlir le capitaine Flam (pourtant blondinet habillé de blanc... déjà!).

Je ne vais pas voir certaines LOS, mes 347 en avant-garde vont fondre comme neige sur barbecue, mon ATR va faire de la figuration et mon kill stack va partir dans un chevauchée folle faisant passer la horde sauvage pour un menuet de jeune impétrantes au couvent (merci le ldr berserk!), mon DC hero et mes Tank-Hunter ("Tu sais c'queuh j'lui dis à Rick Hunter" célèbre réplique de l'inspecteur Karamazov (aucun lien, fils unique) dans la "Cité de la peur") vont faire autant d'effet qu'un pet dans l'océan Atlantique

Bon pas tout de suite, et le 12.7mm bitube fait une prestation correcte, mais jusqu'au dernier tour, il ne me semble n'avoir éradiqué que 1.5 sqd US et un Amtrack LVT(A)1

de l'autre côté Philippe joue bien (pléonasme!) et méthodique avec multi-hex FG massif, un œil d'aigle dans un gant de velours en ce qui concerne les LOS et une utilisation judicieuse et pertinente du canister. Pourtant le sort ne lui fait pas tellement de cadeaux, un Amtrack casse au démarrage en début de partie et le Hero est frappé par la nouvelle loi non-fumeur dans les espaces publics, ce qui l'empêche d'utiliser le Flamethrower dès la première utilisation (DR11!), mon sniper lui mène aussi la vie dure et va même recaller (dans le vie faut bien recaller de temps en temps!) un LVT(A)2 FT au dernier tour.

En fait je pleurniche, mais je pense devoir la victoire au sacrifice des mes japonais (pléonasme là encore!). Notamment les berserk qui, même si ils me coûtent cher (ils meurent tous! Etonnant, non?) obligent Philippe à masser des troupes pour y faire face, mais dans le cul de sac près des bamboos en bas de la carte au centre (ce qui ralentit pas mal ensuite pour en sortir).

De même 2 HS conscrits hérités des 347 étripés au début vont tour à tour mourir dans d'atroces souffrances, mais obliger là encore le Ricain à y mettre la dose pour les éradiquer (2à 3 sqds à chaque fois) ou en tout cas limiter ses mouvements pour ne pas prendre un sale tir en OG et/ou en PBF.

Bon an, mal an, et malgré un espoir proche de zéro de votre serviteur, je m'accroche au VCs qui sont de nettoyer et occuper les bunkers (ça tombe bien il ne reste plus qu'eux ou presque à la fin!).

Le bunker isolé va se faire démolir relativement facilement (après avoir cassé la MG faut dire), les Panjis étant détectés sans bobos, ils ne ralentissent que très peu l'US, mais des troupes non négligeables (3 ou 4 sqd, un amtrack) sont tout de même dévolues à la tâche, elle doivent ensuite foncer ventre à terre vers les 2 derniers pillboxes.

Ceux-ci se couvrent mutuellement et ont aussi quelques panjis en protection et Philippe n'a plus tellement le temps de faire dans la dentelle, pourtant les MGs de ces pillboxes contrôlent bien le terrain avec des fire lanes.
 A mon tour, je n'hésite pas (en fait si, j'ai beaucoup hésité!!!) à sortir le crew+.50cal de son pillbox et à y laisser le 10-0 à l'intérieur pour empêcher le ricain d'entrer facilement dans mon hex et de s'infiltrer dans le pillbox sur une ambush réussie.
Lors de mon dernier tour, la HMG réussit à détruire le dernier Amtrack FT.

Nous somme alors à la dernière impulse.
Philippe sonne la charge, je décide là encore de jouer sur les Fire lane, pas de bol la .50 cal cower et ne place qu'un residual (1FP du fait du cower et des hindrances), mais l'autre MG dans son pillbox va placer la sienne plus efficacement.
Les panjis jouent alors le rôle de deuxième rideau et j'emploie mon crew avec .50cal en FPF à outrance si nécessaire (c'est un crew "entier") avec un succès certain.
La combinaison Panji/Fire Lane/residual/FPF à 8FP (sans casser!) couplés à l'obligation qu'à Philippe de bouger en prenant les FFNAM va me permettre de tenir jusqu'à blocage total du chemin pour les troupes US. Mes 2 crews et dernier ldr, seules unités japs encore débout, vont donc me sauver la mise. Les derniers DRs vont m'être favorables car, de mémoire, mon crew va tenter 3 FPF et tous les réussir. Les panjis vont aussi s'avérer très précieux face à des mouvements nécessairement imprudents.

Pour la première fois, je suis donc vainqueur d'un tournoi, à ma grande surprise. Mes adversaires n'auront pas démérité et j'estime même avoir été servi par la chance à plusieurs moments.
L'un des facteurs importants, à mon sens, fut une bonne forme et détente tout le long du tournoi, malgré des temps de sommeil parfois courts (4h30, 5h donc moins de 10 heures sur 2 nuits), je n'ai pas souffert de la fatigue, n'ayant pas de stress particulier (je viens pour le plaisir du FtF, ne pratiquant que trop rarement l'exercice malgré une activité VASL intense) tout s'est donc déroulé dans la joie et la bonne humeur.

La dernière partie fut assez étrange car j'ai bien eu l'impression de subir l'action l'immense majorité du temps, mais le fait de garder les VCs en ligne de mire m'a permis de me donner une dead-line d'abandon pas trop pessimiste... et cela a payé

4-0
« Modifié: 04 Juin 2015, 23:34 par Guillaume »
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CG Hatten
ToT4 Stoumont: The Break-In
FrF21 Cavalry Brigade Model
Tac70 Brise-Lames
ESG154 Pulse of Steel
ASL89 Rescue Attempt

Hors ligne L'éléphant

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 468
  • +19/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #21 le: 05 Juin 2015, 10:55 »
AAR très intéressant.
Pour gagner un tournoi, il faut un peu de chance et tenir physiquement. C'était une belle finale à un excellent niveau.

Hors ligne barns

  • Tanguero
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 2 986
  • +38/-1
    • SAFTI
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #22 le: 05 Juin 2015, 15:37 »
oui c'est du tout bon, il donne envie le BFP50
Hatten "CG I" Américains vs Guillaume axe

Hatten "CG I" Américains vs Clément axe

KGP 6 "probing the villa" SS vs Guillaume Américians

Mini CG "Lunéville" axe vs Julien Américain

playtest

Hors ligne Bert

  • Modérateur
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 986
  • +58/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #23 le: 05 Juin 2015, 15:42 »
Merci pour ces AAR forts instructifs !   8)

Hors ligne Psywarrior

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 545
  • +26/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #24 le: 05 Juin 2015, 18:07 »
Oui, très bons AAR avec des cartes bien explicites. Merci Guillaume et encore toutes mes félicitations.
SK2 (GER) vs Eggdrop (RUS)
129 (GER) vs Fanf (RUS)

Hors ligne 88LL

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 411
  • +16/-1
  • Franc Tireur Staff
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #25 le: 05 Juin 2015, 22:43 »
Je me demande ds quel mesure, Guillaume, pharmacien de son état, ne s'est pas dopé à coup de médicaments-illicites-lors-de-compétitions-sportives.
François, as-tu procédé à une analyse de son urine ?   8)
Comme dit Patrick : "Le plus important à ASL ce ne sont pas les pions, c'est ce que vs en faites"

Hors ligne Philippe Briaux

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 3 731
  • +40/-1
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #26 le: 05 Juin 2015, 22:52 »
Ce week-end-là, les médicaments étaient plutôt de mon côté... (merci encore François).

Hors ligne Guillaume

  • Grognard en Maraude
  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 5 258
  • +39/-0
Re : Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #27 le: 05 Juin 2015, 23:25 »
Je me demande ds quel mesure, Guillaume, pharmacien de son état, ne s'est pas dopé à coup de médicaments-illicites-lors-de-compétitions-sportives.
François, as-tu procédé à une analyse de son urine ?   8)

J'avoue, le dopage y est pour beaucoup:
Bière belge, coteaux du Languedoc et un petit verre d'Aberlour 12 ans.
Et surtout un liquide puant l'oxygène et l'hydrogène, mais diablement efficace

Guillaume
VotGCGIII Battle Along the Riverbank
CG Hatten
ToT4 Stoumont: The Break-In
FrF21 Cavalry Brigade Model
Tac70 Brise-Lames
ESG154 Pulse of Steel
ASL89 Rescue Attempt

Hors ligne L'éléphant

  • 1-4-9
  • *
  • Messages: 1 468
  • +19/-0
Re : AAR Ring 2015: De vin, d'opéra et d'ASL
« Réponse #28 le: 06 Juin 2015, 11:43 »
C'était normal Philippe.
Pour le dopage, ce doit être l'Aberlour ....